Déçu par ses qualifications, Toyota mise sur la stratégie

La pluie s’est interrompue vendredi à Spa-Francorchamps. Mais ce n’est pas pour autant que les éclaircies ont fait leur apparition pour Toyota, qui est resté dans la grisaille. La firme nippone traverse un week-end compliqué, qui a débuté par l’accident de Kazuki Nakajima, jeudi, avant d'être ponctué par une décevante séance de qualifications vendredi.

Ainsi, ce sont en sixième et septième positions que s’élanceront les deux TS040 Hybrid.

Nous sommes plus loin que prévu

Sébastien Buemi

Si la monocoque endommagée de la n°1 a été changée, le rythme affiché n’était pas celui escompté. "Nous étions plus lents que nos adversaires en qualifications, ce n’était pas vraiment une surprise, mais nous sommes plus loin que prévu", lâche un Sebastien Buemi relégué à 2.720 secondes de la pole position.

Même son de cloche pour son coéquipier Anthony Davidson : "Nous avons fait de notre mieux en termes de réglages et la voiture n’était pas mal, donc je suis déçu des chronos." D’autant plus qu’aucune configuration typée Le Mans n’a été apportée à Spa, à l'instar de Porsche qui occupera pourtant les trois premières positions sur la grille de départ.

Du coup, la stratégie de course et la météo sont les deux éléments sur lesquels peut s’appuyer la firme japonaise.

"Nous voulons marquer de gros points, mais nous aurons besoin d’une bonne stratégie pour améliorer notre position, confirme Stéphane Sarrazin (Toyota n°2). "Nous sommes très bien avec nos pneus, ce qui suggère que leur dégradation pourrait faire la différence." Et Mike Conway de poursuivre : "Je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Nous allons nous battre et peut-être que la météo tournera en notre faveur."

A propos de cet article
Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Anthony Davidson , Stéphane Sarrazin , Mike Conway , Sébastien Buemi
Équipes Toyota Racing
Type d'article Actualités
Tags endurance, spa, wec