Deux Alpine en piste en 2016, Lapierre rejoint les rangs

Le pilote français disputera la saison du WEC, mais également les 24 Heures du Mans, au volant de l'Alpine A460 en 2016, alors qu'une autre voiture sera alignée par l'équipe Baxi DC Racing Alpine.

Deux Alpine en piste en 2016, Lapierre rejoint les rangs
#36 Signatech Alpine A450b: Paul-Loup Chatin, Nelson Panciatici, Tom Dillmann
Nicolas Lapierre, Lada Vesta WTCC, Lada Sport Rosneft
#36 Signatech Alpine A450b : Paul-Loup Chatin, Nelson Panciatici, Tom Dillmann
#36 Signatech Alpine A450b: Paul-Loup Chatin, Nelson Panciatici, Vincent Capillaire
#36 Signatech Alpine A450b: Paul-Loup Chatin, Nelson Panciatici, Vincent Capillaire
Gustavo Menezes, Jagonya Ayam with Carlin, Volkswagen
Pole position : David Cheng, Ho-Pin Tung

Débarqué de l'équipe Toyota fin 2014, Nicolas Lapierre avait trouvé refuge chez KCMG pour un programme partiel l'an passé : une équipe avec laquelle il avait notamment remporté la victoire en LMP2 aux 24 Heures du Mans. Le pilote français s'était également essayé au Supertourisme en fin de saison, disputant les quatre derniers rendez-vous du championnat WTCC au volant d'une Lada Vesta officielle.

Annoncé au volant d'une Oreca 05 de l'écurie Dragon Racing en ELMS, Lapierre disputera également le WEC chez Alpine Signatech, où il retrouvera l'Américain Gustavo Menezes, et un autre pilote encore à annoncer. Alpine rompt ainsi avec son line-up habituel, le duo Paul-Loup Chatin/Nelson Panciatici ayant défendu les couleurs de la marque française en décrochant la première victoire d'Alpine en LMP2 associés à Tom Dillmann à Shanghai l'an passé.

Pour la première fois, une seconde Alpine A460 sera engagée en WEC, mais également aux 24 Heures du Mans. Une voiture alignée sous la bannière du Baxi DC Racing Alpine, propriété de David Cheng et associé à l'acteur Jackie Chan. Cheng sera lui-même au volant aux côtés de Ho-Pin Tung. Les deux hommes avaient été associés l'an passé, à Shanghai également, au volant de la Morgan-Nissan LMP2 du Pegasus Racing.

Lapierre retourne à la maison

Pour Lapierre, il s'agira d'un retour aux sources, lui qui avait roulé pour l'équipe Signature (l'ancien nom de Signatech) lors de ses trois années en Formule 3, de 2002 à 2004.

"La saison 2016 sera placée sous le signe de la nouveauté, qu’il s’agisse des équipages, des voitures ou de l’organisation de l’équipe", commente Philippe Sinault, team manager de l'équipe Signatech-Alpine. "Nous sommes fiers d’avoir trouvé un accord avec DC Racing, qui nous permet d’engager une seconde voiture. Cela nous offrira d’indéniables avantages et opportunités sur le plan stratégique."

"Côté pilotes, nous sommes enthousiastes à l’idée de retrouver Nicolas Lapierre", poursuit Sinault. "Il fait véritablement partie de la famille Signature, puisque nous avions remporté ensemble le Grand Prix de Macao 2003. Sa grande expérience du LMP1 nous permettra de progresser dans tous les domaines. Les prochaines semaines seront intenses, avec la présentation de nos Alpine A460 et la finalisation de nos accords avec les deux pilotes complétant nos équipages."

partages
commentaires
Porsche LMP1 - Une 919 dérivée de celle de 2015
Article précédent

Porsche LMP1 - Une 919 dérivée de celle de 2015

Article suivant

"L'objectif est clair" pour Audi : gagner !

"L'objectif est clair" pour Audi : gagner !
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021