DragonSpeed modifie son équipage LMP1

Pietro Fittipaldi et Henrik Hedman ne participeront pas aux 6 Heures de Fuji avec DragonSpeed en LMP1.

DragonSpeed modifie son équipage LMP1
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1: Henrik Hedman, Ben Hanley, Renger Van der Zande
Pietro Fittipaldi, Dale Coyne Racing Honda
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1: Henrik Hedman, Ben Hanley, Renger Van der Zande
#40 G-Drive Racing Oreca 07 - Gibson: James Allen
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1: Henrik Hedman, Ben Hanley, Renger Van der Zande
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1: Henrik Hedman, Ben Hanley, Renger Van der Zande
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1: Henrik Hedman, Ben Hanley, Renger Van der Zande

C'est avec un line-up modifié que DragonSpeed prendra le départ des 6 Heures de Fuji le mois prochain, puisque Ben Hanley sera rejoint par James Allen au volant de la BR1 LMP1 à moteur Gibson. Ils ne seront ainsi que deux à participer à la quatrième manche du FIA WEC.

Âgé de 22 ans, James Allen fera ses débuts en LMP1, après avoir décroché l'an passé deux victoires en LMP2 en ELMS, avec le G-Drive Racing.

Lire aussi :

Alors qu'il devait en être, Pietro Fittipaldi ne fera pas le voyage au Japon afin de mieux récupérer de la blessure aux jambes dont il a souffert à Spa en mai dernier. S'il a repris le volant en IndyCar cet été, le Brésilien ne veut toutefois pas précipiter les choses.

"Je veux me concentrer davantage sur la dernière course d'IndyCar [à Sonoma le week-end prochain] puis sur mon rétablissement", explique-t-il à Motorsport.com. "Il y a une pause assez longue après Sonoma, et je veux prendre le temps de renforcer ma jambe. J'ai beaucoup voyagé, beaucoup bougé, et ça n'aide pas mes os à se consolider. Je dois utiliser cette période pour rester à la maison afin de faire beaucoup de kiné."

"Ma cheville droite est à 100%. La gauche prend plus de temps à se consolider, car c'était une fracture tibia-péroné. Mon os est toujours fracturé, et j'ai pu piloter car j'ai une tige dans la jambe, mais ça fait toujours mal car l'os se consolide encore. Je dois maximiser la consolidation après la saison IndyCar, et faire en sorte que ma jambe revienne à 100% aussi vite que possible."

Si l'absence de Fittipaldi se justifie par des raisons physiques, celle de Henrik Hedman est en revanche plus floue. Pilote bronze de l'équipage DragsonSpeed LMP1, le Suédois a obtenu une dérogation pour la Super Saison et a participé aux trois premières épreuves.

Propos recueillis par David Malsher 

partages
commentaires
Toyota : La réglementation "hypercar" aidera les équipes privées

Article précédent

Toyota : La réglementation "hypercar" aidera les équipes privées

Article suivant

Manor n'est plus impliqué dans le programme Ginetta LMP1

Manor n'est plus impliqué dans le programme Ginetta LMP1
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021