Dumas - "Avant d’en parler, nous devons le remporter, ce titre"

partages
commentaires
Dumas -
Par : Guillaume Nédélec
4 nov. 2016 à 10:50

Accablée par un souci de batterie en première séance, la Porsche de Romain Dumas s’est montrée plus à son aise par la suite. L'équipage en tête du championnat doit assurer les points, avant de viser le titre.

#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
Romain Dumas, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb, #77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen
Romain Dumas, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas and #7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Benoit Tréluyer

Romain Dumas et ses équipiers, Marc Lieb et Neel Jani n’ont pas été vernis, une fois de plus, ce vendredi. À l’entame de la première session d’essais libres à Shanghai, la voiture du pilote français n’a pu réaliser plus de deux tours, et aucun chrono.

Panne de jus, tout simplement. Après plusieurs alertes sur les batteries de l’auto, Porsche a préféré procéder au changement de celles-ci. Un contretemps fâcheux pour l’équipage de la voiture allemande, qui peut légitimement viser le titre mondial, dès dimanche. "Depuis Le Mans, ce n’est pas si simple pour nous. Nous avons eu des problèmes, ce matin encore. Nous le savons, nous sommes dans la dernière ligne droite du championnat. Ce week-end doit être bon pour nous."

Le pilote natif d’Alès ne se laisse cependant pas abattre par un nouveau souci sur la voiture. Il est vrai que, depuis Le Mans et la victoire dans l’ultime boucle des 24 Heures, la Porsche semble attirer les ennuis. Elle n’a plus vu la première marche du podium depuis. Pour un équipage largement en tête du championnat, ce n’est pas une situation facile à vivre, à laquelle Romain Dumas à l’intention de remédier : "Ce matin, nous avons vu que la voiture était très rapide. Nous sommes tranquilles. Nous avons à jouer le jeu tranquille, et marquer des points importants, encore. Etre sur la plus haute marche du podium, ce serait formidable, mais d’abord, nous devons faire la course. Nous verrons ensuite."

Question de priorité

Romain Dumas a eu raison de ne pas s’impatienter. En deuxième séance, la Porsche a été dans le rythme, semblant ne pas souffrir du manque de roulage. Très vite, Marc Lieb a placé l’auto en 3e place, juste derrière l’Audi n°8. De quoi en envisager du mieux pour la suite du week-end ? Ne partons pas trop vite en besogne. Il reste encore des qualifications, et six heures de course. Un gouffre à franchir, parsemé d'embûches nommées Loïc Duval, Lucas di Grassi, Stéphane Sarrazin et même les équipiers de la Porsche n°1, avant même d’envisager une première place sur le podium.

Il est vrai qu’une victoire pourrait mettre l’équipage vainqueur des 24 Heures du Mans dans une situation plus que confortable et, pourquoi pas, ramener le titre dès dimanche, en cas de soucis des Toyota et Audi. "Avant d’en parler, nous devons le remporter, ce titre", tonne Romain Dumas. "C’est un super sentiment d’être devant dans un championnat disputé. Ça me rappelle mes années en Amérique avec plusieurs constructeurs et nous devions vraiment pousser si nous voulions gagner. C’est important de gagner cette saison, nous avons de bonnes opportunités, nous devons les prendre." Il en existe une ce week-end, la saisir sera un premier pas, la maintenir, une autre enjambée.

Article suivant
EL2 - Et de deux pour Porsche et Ferrari en Chine

Article précédent

EL2 - Et de deux pour Porsche et Ferrari en Chine

Article suivant

EL3 – Audi et Alpine montrent les dents

EL3 – Audi et Alpine montrent les dents
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Shanghai
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Romain Dumas
Équipes Porsche Team Boutique
Auteur Guillaume Nédélec
Type d'article Réactions