EL1 - Rebellion devant Ginetta, Toyota très discret

Les premiers essais libres ont vu les LMP1 privés truster les trois premières places de la hiérarchie à Shanghai, devant des Toyota discrètes, et qui pourraient souffrir ce week-end.

EL1 - Rebellion devant Ginetta, Toyota très discret

La troisième manche du WEC a lieu ce week-end à Shanghai, avec une donne de départ qui a évolué depuis la course de Fuji le mois dernier en LMP1. Les deux Toyota se retrouvant ex-aequo au classement du championnat, elles pourront cette fois-ci se battre à armes égales, tandis qu'elles sont un peu plus ralenties encore par rapport à la concurrence. 

Success Handicap pour Shanghai

Voiture Pilotes Handicap
United Kingdom Ginetta #6 C. Robertson, M. Simpson, G. Smith  
United Kingdom Ginetta #5 J. King, B. Hanley, E. Orudzhev +0"650 au tour
Switzerland Rebellion #1 B. Senna, G. Menezes, N. Nato +0"890 au tour
Japan Toyota #8 S. Buemi, K. Nakajima, B. Hartley +2"740 au tour
Japan Toyota #7 M. Conway, K. Kobayashi, J. López +2"740 au tour

Dans ce contexte, ce rendez-vous chinois pourrait représenter la meilleure opportunité possible pour les LMP1 privés, et plus particulièrement Rebellion. D'autant plus qu'il faut avoir en tête la durée de la course, qui comme à Silverstone en ouverture de la saison ne sera que de quatre heures. L'autre facteur qui peut favoriser ces autos n'est autre que la configuration du circuit, avec des lignes droites qui leur permettront d'exploiter une vitesse de pointe bien supérieure à celle des TS050 Hybrid.

Lire aussi :

Ce vendredi matin, les 90 premières minutes d'essais libres se sont déroulées sous le soleil et sur piste sèche, dans des conditions représentatives de la suite d'un week-end pour lequel les prévisions sont au beau fixe. Le seul hic à noter dans les rangs du LMP1 concerne la Ginetta #5, qui a le moins roulé du plateau avec une dizaine de boucles au compteur suite à des problèmes de pression de carburant. Ce qui n'a toutefois pas empêché le proto britannique de longtemps pointer en tête, à la faveur d'un tour en 1'49"183 réalisé à son volant par Ben Hanley, devançant l'autre G60-LT-P1 de 51 petits millièmes.

Néanmoins, en toute fin de séance, l'unique Rebellion R13 a haussé ostensiblement le rythme, Gustavo Menezes coupant la ligne avec un chrono de 1'48"761 qui a mis tout le monde d'accord au terme de ce premier galop d'essais. Les Toyota débutent le week-end discrètement, avec le quatrième chrono pour la #7, à 1"324 du meilleur temps, et le sixième pour la voiture sœur puisque la plus rapide des LMP2 est venue s'intercaler. Il s'agit de l'Oreca du Cool Racing, leader de sa catégorie en 1'50"338 devant le Racing Team Nederland et United Autosports.  

Du côté du LMGTE Pro, Porsche débute le week-end en tête avec la #91 du duo Bruni-Lietz, devant l'Aston Martin #95 et la Ferrari AF Corse #51. Le meilleur chrono du LMGTE Am a été réalisé par la Porsche #56 du Team Project 1. 

China 4 Heures de Shanghai - Essais Libres 1

P. Pilotes Voiture Classe Tours Temps Écart
1 Brazil Bruno Senna
United States Gustavo Menezes
France Norman Nato
Rebellion R13 LMP1 33 1'48.761  
2 United Kingdom Jordan King
United Kingdom Ben Hanley
Russian Federation Egor Orudzhev
Ginetta G60-LT-P1 LMP1 11 1'49.183 0.422
3 United Kingdom Charlie Robertson
United Kingdom Michael Simpson
United Kingdom Guy Smith
Ginetta G60-LT-P1 LMP1 25 1'49.234 0.473
4 United Kingdom Mike Conway
Japan Kamui Kobayashi
Argentina José María López
Toyota TS050 Hybrid LMP1 41 1'50.085 1.324
5 France Nicolas Lapierre
Switzerland Antonin Borga
Switzerland Alexandre Coigny
Oreca 07 LMP2 39 1'50.338 1.577
6 Switzerland Sébastien Buemi
Japan Kazuki Nakajima
New Zealand Brendon Hartley
Toyota TS050 Hybrid LMP1 43 1'50.544 1.783
7 Netherlands Frits van Eerd
Netherlands Giedo van der Garde
Netherlands Nyck de Vries
Oreca 07 LMP2 32 1'50.908 2.147
8 United Kingdom Philip Hanson
Portugal Filipe Albuquerque
Oreca 07 LMP2 30 1'50.923 2.162
9 China Ho-Pin Tung
France Gabriel Aubry
United Kingdom Will Stevens
Oreca 07 LMP2 38 1'51.137 2.376
10 Mexico Roberto Gonzalez
Portugal António Félix da Costa
United Kingdom Anthony Davidson
Oreca 07 LMP2 35 1'51.554 2.793
11 United States Mark Patterson
Japan Kenta Yamashita
Denmark Anders Fjordbach
Oreca 07 LMP2 35 1'52.125 3.364
12 France Thomas Laurent
Brazil André Negrao
France Pierre Ragues
Alpine A470 LMP2 34 1'52.197 3.436
13 Italy Roberto Lacorte
Italy Andrea Belicchi
Italy Giorgio Sernagiotto
Dallara P217 LMP2 33 1'53.304 4.543
14 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 37 2'01.389 12.628
15 Denmark Marco Sørensen
Denmark Nicki Thiim
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 41 2'01.464 12.703
16 United Kingdom James Calado
Italy Alessandro Pier Guidi
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 34 2'01.603 12.842
17 Norway Egidio Perfetti
Denmark David Heinemeier Hansson
Italy Matteo Cairoli
Porsche 911 RSR LMGTE AM 34 2'01.814 13.053
18 Canada Paul Dalla Lana
United Kingdom Darren Turner
United Kingdom Ross Gunn
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 34 2'01.909 13.148
19 Turkey Salih Yoluc
Ireland Charlie Eastwood
United Kingdom Jonathan Adam
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 21 2'01.958 13.197
20 Japan Motoaki Ishikawa
Monaco Olivier Beretta
Japan Kei Cozzolino
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 37 2'02.013 13.252
21 Denmark Michael Christensen
France Kévin Estre
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 30 2'02.077 13.316
22 United Kingdom Alex Lynn
Belgium Maxime Martin
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 35 2'02.341 13.580
23 United Kingdom Michael Wainwright
United Kingdom Andrew Watson
United Kingdom Ben Barker
Porsche 911 RSR LMGTE AM 39 2'02.591 13.830
24 Germany Christian Ried
Italy Riccardo Pera
Australia Matt Campbell
Porsche 911 RSR LMGTE AM 34 2'02.625 13.864
25 New Zealand Will Bamber
Austria Thomas Preining
Porsche 911 RSR LMGTE AM 38 2'02.882 14.121
26 Frangois Perrodo
France Emmanuel Collard
Denmark Nicklas Nielsen
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 39 2'02.967 14.206
27 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 39 2'03.013 14.252
28 Monaco Philippe Prette
Monaco Louis Prette
France Vincent Abril
Porsche 911 RSR LMGTE AM 34 2'03.174 14.413
29 United States Ben Keating
Larry ten
Netherlands Jeroen Bleekemolen
Porsche 911 RSR LMGTE AM 39 2'03.966 15.205
30 United Kingdom Bonamy Grimes
United Kingdom Johnny Mowlem
United Kingdom Charles Hollings
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 37 2'04.189 15.428
31 Italy Davide Rigon
Spain Miguel Molina
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 0    

partages
commentaires
1966, l'année où Ford a mis Ferrari à terre
Article précédent

1966, l'année où Ford a mis Ferrari à terre

Article suivant

EL2 - Au tour de Ginetta, Toyota reprend du poil de la bête

EL2 - Au tour de Ginetta, Toyota reprend du poil de la bête
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021