EL2 - Kobayashi maintient Toyota en tête, Porsche reste menaçant

La Toyota #7 a de nouveau terminé en tête de la feuille des temps à Spa-Francorchamps, mais l'écart avec les Porsche est lui aussi toujours infime.

EL2 - Kobayashi maintient Toyota en tête, Porsche reste menaçant
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Jose Maria Lopez, Mike Conway, Toyota Gazoo Racing
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
Stephane Sarrazin, Toyota Gazoo Racing
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Mike Conway, Toyota Gazoo Racing
#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Michael Wainwright, Ben Barker, Nick Foster
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#92 Porsche Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
Charger le lecteur audio

B.D., Spa-Francorchamps - On attendait la pluie pour l'après-midi, mais elle n'est pas venue. Les concurrents du FIA WEC ont ainsi pu poursuivre leur préparation pour le week-end de course sur une piste sèche, même si le soleil est loin de briller sur un circuit de Spa où le gris domine, accompagné de vent et d'un mercure qui n'a jamais excédé les 13°C. 

Toujours dans la crainte qu'une averse ne vienne perturber le plan de marche, tout le monde s'est toutefois rué en piste dès les premières minutes. L'occasion pour Timo Bernhard de signer une première référence en 1'56"874 au volant de la Porsche 919 Hybrid #2, affublée rappelons-le du kit aéro Le Mans pour ce week-end, tout comme sa voiture sœur. 

La séance a été interrompue par un drapeau rouge au terme de la première demi-heure, suite à une sortie de piste de Kevin Estre sur la Porsche GT #92, au niveau des Combes. Après sa perte de contrôle, le Français a heurté les barrières de sécurité, mais est sorti indemne de sa voiture. 

 

La séance a repris quelques minutes plus tard, après l'évacuation de la Porsche, et c'est cette fois Kamui Kobayashi qui s'est distingué d'entrée. À bord de la Toyota #7, le Japonais a signé un tour en 1'56"369, à six dixièmes de la pole position 2016. 

Une neutralisation par Full Course Yellow a également été déclenchée au début du dernier quart d'heure, avant de se transformer en drapeau rouge, suite à l'immobilisation en piste de la Vaillante Rebellion #13 de Beche-Heinemeier Hansson-Piquet, sans que la raison ne soit connue. Le temps de piste a ainsi été de nouveau tronqué plusieurs minutes. La Vaillante alors pilotée par David Heinemeier Hansson a pu repartir au ralenti pour rejoindre son stand et permettre à la séance d'être relancée pour cinq minutes. 

 

Les chronos n'ayant pas évolué, on retrouve la Toyota de tête et les deux Porsche réunies en six dixièmes de seconde, les deux autres prototypes japonais pointant à 1"5 et 2"1. 

Doublé Manor en LMP2

En LMP2, ces essais libres se sont achevés avec un doublé Manor, le meilleur chrono de la #24 ayant été réalisé par Jean-Éric Vergne. La seule Ligier engagée sur cette manche, par Tockwith Motorsport, est dernière de la catégorie à six secondes. Un plateau LMP2 à nouveau scindé par la présence de la LMP1 privé de ByKolles, en dixième position. 

Dans les rangs du LMGTE Pro, le meilleur chrono est à mettre à l'actif de l'Aston Martin #95 de Thiim-Sørensen-Stanaway, tandis que c'est la Ferrari #26 qui émerge en tête du LMGTE Am. 

 6 Heures de Spa - Essais Libres 2

  Pilotes  Équipe  Cat.  Temps   Trs 
Mike Conway
Kamui Kobayashi
Toyota Gazoo Racing LMP1 1'56.369 25
Timo Bernhard
Earl Bamber
Brendon Hartley
Porsche LMP Team LMP1 1'56.874 30
Neel Jani
André Lotterer
Nick Tandy
Porsche LMP Team LMP1 1'57.045 31
Sébastien Buemi
Anthony Davidson
Kazuki Nakajima
Toyota Gazoo Racing LMP1 1'57.917 29
S.Sarrazin
Yuji Kunimoto
Nicolas Lapierre
Toyota Gazoo Racing LMP1 1'58.494 30
24  Tor Graves
Jonathan Hirschi
Jean-Éric Vergne
CEFC Manor TRS Racing LMP2 2'02.662 25
25  Roberto González
Simon Trummer
Vitaly Petrov
CEFC Manor TRS Racing LMP2 2'03.083 24
36  Romain Dumas
Gustavo Menezes
Matt Rao
Signatech Alpine Matmut LMP2 2'03.722 24
28  François Perrodo
Benjamin Hanley
Emmanuel Collard
TDS Racing LMP2 2'03.792 28
10  Oliver Webb
D.Kraihamer
James Rossiter
ByKolles Racing Team LMP1 2'04.325 16
11  31  Julien Canal
Nicolas Prost
Bruno Senna
Vaillante Rebellion LMP2 2'04.670 19
12  35  Pierre Ragues
André Negrão
N.Panciatici
Signatech Alpine Matmut LMP2 2'04.760 30
13  38  Ho-Pin Tung
Oliver Jarvis
Thomas Laurent
Jackie Chan DC Racing LMP2 2'04.800 22
14  13  Mathias Beche
David H.Hansson
Nelson Piquet Jr.
Vaillante Rebellion LMP2 2'04.845 29
15  26  Roman Rusinov
Pierre Thiriet
Alex Lynn
G-Drive Racing LMP2 2'04.846 29
16  37  David Cheng
Alex Brundle
Tristan Gommendy
Jackie Chan DC Racing LMP2 2'06.003 26
17  34  Nigel Moore
Philip Hanson
Karun Chandhok
Tockwith Motorsports LMP2 2'08.289 20
18  95  Nicki Thiim
Marco Sørensen
Richie Stanaway
Aston Martin Racing LMGTE Pro 2'16.458 25
19  92  M.Christensen
Kévin Estre
Porsche GT Team LMGTE Pro 2'16.720 14
20  67  Andy Priaulx
Harry Tincknell
Luis Derani
Ford Chip Ganassi Team UK LMGTE Pro 2'17.123 29
21  66  Stefan Mücke
Olivier Pla
Billy Johnson
Ford Chip Ganassi Team UK LMGTE Pro 2'17.147 27
22  51  James Calado
A.P.Guidi
AF Corse LMGTE Pro 2'17.288 26
23  71  Davide Rigon
Sam Bird
AF Corse LMGTE Pro 2'17.438 26
24  91  Richard Lietz
F.Makowiecki
Porsche GT Team LMGTE Pro 2'17.665 27
25  97  Darren Turner
Jonny Adam
Daniel Serra
Aston Martin Racing LMGTE Pro 2'17.737 23
26  54  Thomas Flohr
F.Castellacci
Miguel Molina
Spirit of Race LMGTE Am 2'17.806 27
27  98  Paul Dalla Lana
Pedro Lamy
Mathias Lauda
Aston Martin Racing LMGTE Am 2'17.976 25
28  86  Mike Wainwright
Ben Barker
Nick Foster
Gulf Racing LMGTE Am 2'18.240 21
29  77  Christian Ried
Matteo Cairoli
Marvin Dienst
Dempsey-Proton Racing LMGTE Am 2'18.542 27
30  61  Weng Sun Mok
Keita Sawa
Matt Griffin
Clearwater Racing LMGTE Am 2'20.451 26
partages
commentaires
L'apprentissage avant le résultat pour la troisième Toyota
Article précédent

L'apprentissage avant le résultat pour la troisième Toyota

Article suivant

Toyota et Porsche dos à dos avant le verdict de Spa

Toyota et Porsche dos à dos avant le verdict de Spa
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021