EL3 - Toyota place ses pions avant les qualifications

Toyota a placé ses trois voitures en tête de la dernière séance d'essais libres à Spa-Francorchamps, tandis que Porsche a donné le sentiment de se concentrer davantage sur la course que sur les qualifications.

EL3 - Toyota place ses pions avant les qualifications
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#25 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Neel Jani, Porsche Team
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Brendon Hartley, Porsche Team
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#13 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Mathias Beche, David Heinemeier Hansson, Nelson Piquet Jr.
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi
Des membres de l'équipe Porsche Team
#36 Signatech Alpine A470 Gibson: Gustavo Menezes, Romain Dumas, Matt Rao
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#36 Signatech Alpine A470 Gibson: Gustavo Menezes, Romain Dumas, Matt Rao
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy

B.D., Spa-Francorchamps - La troisième séance d'essais libres a débuté à Spa avec une demi-heure de retard, un rail de sécurité nécessitant de grosses réparations après un accident survenu en Porsche Carrera Cup France. Comme annoncé, la météo s'est améliorée, et c'est une piste sèche qui a accueilli les concurrents du WEC ce vendredi matin, avec 10°C dans l'air. 

Chez Toyota, le début de séance a immédiatement consisté en une simulation de qualifications. Aux mains de Kazuki Nakajima et Mike Conway, les deux TS050 Hybrid équipées du package à fort à appui ont signé deux chronos très rapides et surtout quasiment identiques, avec seulement cinq millièmes d'écart, le pilote japonais coupant la ligne en 1'55"233. Un chrono déjà plus rapide de cinq dixièmes que la pole position de l'année passée, et à une demi-seconde également de la référence de 2015. 

Le plan de route était différent pour la troisième Toyota, Yuji Kunimoto débutant la séance par un long relais, le faisant évoluer à près de 4 secondes du meilleur temps. Même chose chez Porsche avec un plan de route visiblement axé sur un travail de réglages, et plusieurs passages par les stands dans les premières minutes pour des ajustements pour la Porsche #2. Confiées à André Lotterer et Brendon Hartley, les 919 Hybrid évoluaient alors à 1"1 et 3"2 des Toyota. 

Une fois installé au volant de la Toyota #9 pour un court relais, Nicolas Lapierre a rapproché cette monture équipée du kit Le Mans de ses deux voitures sœurs, avec un chrono à deux dixièmes de la référence établie par Nakajima. 

 

À la mi-séance, plusieurs petits incidents ont perturbé le roulage, avec notamment une procédure de Full Course Yellow mise en place pour nettoyer des débris. La Vaillante Rebellion #13 a également été vue rentrant à son stand quelques minutes auparavant, avec une roue avant-droite en moins et les stigmates d'un passage dans l'herbe pour Bruno Senna. 

La deuxième partie de séance a ensuite donné lieu à un travail pour préparer la course de samedi, les chronos chutant de 4 à 5 secondes dans les rangs du LMP1, sans aucune amélioration notable. 

G-Drive emmène la meute du LMP2

Du côté des chronos en LMP2, c'est G-Drive Racing qui émerge en tête, avec trois dixièmes d'avance sur la Vaillante Rebellion #13. Une fois encore, la LMP1 privée de ByKolles Racing ne parvient pas à se hisser parmi les six premiers, où devrait se situer sa position sur le papier. Le trio Webb-Kraihamer-Rossiter n'est que 12e et a tourné plus de deux secondes moins vite que la LMP2 la plus rapide. 

En LMGTE Pro, c'est au tour de Ferrari de prendre la main, avec un doublé AF Corse, la #51 devançant la #71, tandis que la Porsche #77 a été la plus véloce en LMGTE Am. 

La séance de qualifications débutera à 14h50. 

 6 Heures de Spa-Francorchamps - Essais Libres 3

   Nº Pilotes  Équipe  Temps   Trs 
Sébastien Buemi
Anthony Davidson
Kazuki Nakajima
Toyota Gazoo Racing 1'55.233 27
Mike Conway
Kamui Kobayashi
Toyota Gazoo Racing 1'55.238 27
S.Sarrazin
Yuji Kunimoto
Nicolas Lapierre
Toyota Gazoo Racing 1'55.448 28
Neel Jani
André Lotterer
Nick Tandy
Porsche LMP Team 1'56.404 24
Timo Bernhard
Earl Bamber
Brendon Hartley
Porsche LMP Team 1'58.096 24
26  Roman Rusinov
Pierre Thiriet
Alex Lynn
G-Drive Racing 2'01.708 25
13  Mathias Beche
David H.Hansson
Nelson Piquet Jr.
Vaillante Rebellion 2'01.970 22
38  Ho-Pin Tung
Oliver Jarvis
Thomas Laurent
Jackie Chan DC Racing 2'03.287 23
35  Pierre Ragues
André Negrão
N.Panciatici
Signatech Alpine Matmut 2'03.335 24
10  31  Julien Canal
Nicolas Prost
Bruno Senna
Vaillante Rebellion 2'03.354 19
11  24  Tor Graves
Jonathan Hirschi
Jean-Éric Vergne
CEFC Manor TRS Racing 2'03.690 22
12  Oliver Webb
D.Kraihamer
James Rossiter
ByKolles Racing Team 2'03.886 20
13  37  David Cheng
Alex Brundle
Tristan Gommendy
Jackie Chan DC Racing 2'04.263 23
14  36  Romain Dumas
Gustavo Menezes
Matt Rao
Signatech Alpine Matmut 2'04.270 25
15  34  Nigel Moore
Philip Hanson
Karun Chandhok
Tockwith Motorsport 2'04.396 23
16  25  Roberto González
Simon Trummer
Vitaly Petrov
CEFC Manor TRS Racing 2'04.834 23
17  28  François Perrodo
Benjamin Hanley
Emmanuel Collard
TDS Racing 2'05.236 26
18  51  James Calado
A.P.Guidi
AF Corse 2'14.904 23
19  71  Davide Rigon
Sam Bird
AF Corse 2'15.100 21
20  67  Andy Priaulx
Harry Tincknell
Luis Derani
Ford Chip Ganassi Team UK 2'15.745 21
21  77  Christian Ried
Matteo Cairoli
Marvin Dienst
Dempsey-Proton Racing 2'15.893 22
22  66  Stefan Mücke
Olivier Pla
Billy Johnson
Ford Chip Ganassi Team UK 2'15.981 22
23  91  Richard Lietz
F.Makowiecki
Porsche GT Team 2'16.123 25
24  97  Darren Turner
Jonny Adam
Daniel Serra
Aston Martin Racing 2'16.142 22
25  92  M.Christensen
Kévin Estre
Porsche GT Team 2'16.329 25
26  98  Paul Dalla Lana
Pedro Lamy
Mathias Lauda
Aston Martin Racing 2'16.603 20
27  61  Weng Sun Mok
Keita Sawa
Matt Griffin
Clearwater Racing 2'17.146 23
28  95  Nicki Thiim
Marco Sørensen
Richie Stanaway
Aston Martin Racing 2'18.166 25
29  54  Thomas Flohr
F.Castellacci
Miguel Molina
Spirit of Race 2'18.461 22
30  86  Mike Wainwright
Ben Barker
Nick Foster
Gulf Racing 2'19.186 22
partages
commentaires
Toyota et Porsche dos à dos avant le verdict de Spa
Article précédent

Toyota et Porsche dos à dos avant le verdict de Spa

Article suivant

Vergne : "Un podium, ce serait bien !"

Vergne : "Un podium, ce serait bien !"
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021