WEC
14 nov.
Événement terminé
Contenu spécial
Dossier

Contenu spécial

L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020

partages
commentaires
L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020
Par :

C'est sans doute passé inaperçu dans un week-end qui a vu Lewis Hamilton décrocher sa septième couronne, mais un autre titre mondial a été décerné à Bahreïn il y a une semaine. Un titre capable d'effacer les mésaventures mancelles de trois hommes ? Éternelle question.

C'est une question que j'ai déjà posée. Est-ce que remporter le Championnat du monde d'Endurance compense le fait de ne pas avoir gagné les 24 Heures du Mans ? Une variante consiste à se demander ce qui signifie le plus entre décrocher le titre mondial ou s'imposer sur la classique mancelle.

Au lendemain du titre qu'il a décroché avec ses coéquipiers Kamui Kobayashi et José María López chez Toyota, j'ai d'abord eu du mal à obtenir une réponse de Mike Conway à la première question. Il a dans un premier temps tergiversé, avant de dire qu'il "prendrait le titre mondial plutôt que les 24 Heures du Mans", une course qu'il a été très proche de remporter par le passé. Je ne parle pas spécialement de cette année, mais surtout de 2019, lorsque la victoire avait échappé aux trois hommes à une heure de la fin à cause d'un mauvais câblage. Il y avait aussi eu 2017, lorsqu'un pilote à la combinaison orange ressemblant à un commissaire de course avait incité Kobayashi à repartir malgré le feu rouge au bout de la voie des stands. Cela avait déclenché une série d'événements ayant certainement privé Conway, Kobayashi et Stéphane Sarrazin de victoire.

Handicap de performance : Toyota admet une "erreur de conception"

Article précédent

Handicap de performance : Toyota admet une "erreur de conception"

Article suivant

La Journée Test une semaine seulement avant les 24H du Mans 2021

La Journée Test une semaine seulement avant les 24H du Mans 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Auteur Gary Watkins