WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
2 jours

Ferrari et AF Corse renouent avec la victoire

partages
Ferrari et AF Corse renouent avec la victoire
Par :
, Motorsport.com Switzerland
13 oct. 2015 à 08:40

L’écurie AF Corse a renoué avec une victoire qui la fuiyait depuis la manche d’ouverture du championnat à Silverstone, grâce au succès du duo Gianmaria Bruni/Tony Vilander au volant de leur Ferrari F458 à Fuji.

Podium LMGTE Pro: Gianmaria Bruni, Toni Vilander, AF Corse Ferrari, Frédéric Makowiecki, Patrick Pilet, Porsche Team Manthey, Davide Rigon, James Calado, AF Corse Ferrari
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander
#71 AF Corse Ferrari 458 GTE: Davide Rigon, James Calado
#71 AF Corse Ferrari 458 GTE: Davide Rigon, James Calado

Les deux hommes, champions en titre de la catégorie GTE Pro, n’avaient en effet plus connu les joies du succès depuis leur victoire lors des 6 Heures de Silverstone en début d’année. Cette fois, le duo italo-finlandais a su tirer le meilleur parti des conditions climatiques changeantes sur le circuit japonais pour émerger en tête à l’issue de la course.

En effet, alors que la Porsche n°92 des Français Patrick Pilet et Frédéric Makowiecki, avec laquelle ils se battaient pour la victoire, optait pour des pneus sculptés dans la dernière partie de l’épreuve, lorsque la piste demeurait humide, mais de plus en plus sèche au fil des tours, Bruni et Vilander faisaient le pari des pneus slicks, qui leur permettaient de prendre un avantage décisif sur la 911 RSR, contrainte de stopper à son tour pour monter des slicks en fin de course. Un ultime arrêt qui permettait à Davide Rigon et James Calado, auteurs de la pole, de récupérer la deuxième place en GTLM et de compléter un brillant doublé AF Corse Ferrari.

Alors que Bruni et Vilander, mais également Rigon et Calado, se replacent dans la course au titre pilotes, Ferrari creuse l’écart devant Porsche au classement constructeurs.

"C’est un grand jour, dont nous avions besoin après plusieurs passages à vide", se réjouit Amato Ferrari, team manager de AF Corse. "Nous avons effectué une série de mises au point, et nous sommes arrivés à Fuji en étant persuadés que nous pourrions retrouver la victoire. L’équipe et les pilotes étaient fantastiques et nous avons repris du terrain au classement constructeurs et pilotes. Nous sommes prêts à tout donner jusqu’au dernier virage de la course de Bahrein".

"Finalement, nous sommes de retour sur la plus haute marche du podium !", renchérit Gianmaria Bruni. "Ce fut une course très difficile surtout sur le plan mental et en termes de concentration, et également parce que je ne suis monté dans la voiture qu’après trois heures et demie. Au ravitaillement, Toni m’a dit de mettre des pneus slicks, et c’est ce que nous avons fait. A ce moment, la piste n’était peut-être pas encore prête pour les slicks mais, après trois tours, j’ai pu pousser et réaliser que c’était la bonne décision. J’étais de loin le plus rapide en piste sur la fin et, grâce à un dernier drapeau jaune, j’ai également pu éviter un dernier ravitaillement".

Toujours leaders en GTE Am 

Moins de réussite en revanche pour Ferrari en GTE Am où la voiture des leaders de la catégorie, Andrea Bertolini, Aleksey Basov et Viktor Shaytar a connu une crevaison puis une pénalité, qui l’a renvoyé en fond de classement. Les trois hommes conservent une marge de 29 points au classement, alors que la F458 de François Perrodo, Rui Aguas et Emmanuel Collard arrache la 3e place de la catégorie à Fuji.

Article suivant
Porsche a joué la carte des consignes d'équipe à Fuji

Article précédent

Porsche a joué la carte des consignes d'équipe à Fuji

Article suivant

Porsche teste déjà ses développements 2016 en piste

Porsche teste déjà ses développements 2016 en piste

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Fuji
Lieu Fuji International Speedway
Pilotes Gianmaria Bruni , Toni Vilander
Auteur Emmanuel Rolland