La FIA prolonge le contrat du WEC avec l'ACO

La FIA a prolongé son contrat avec l’Automobile Club de l’Ouest pour la promotion du Championnat du monde d’Endurance (WEC) jusqu’à la fin 2020.

Le nouveau contrat, signé à Silverstone ce dimanche, avant la manche inaugurale de la saison, couvre la période 2018-2020 et constitue le troisième accord triennal entre l’instance dirigeante des sports mécaniques et l’organisateur des 24 Heures du Mans, depuis la renaissance de ce championnat du monde en 2012.

Le président de la FIA, Jean Todt, a déclaré : "Quand les choses se passent bien, il est juste rationnel d’aller de l’avant et de continuer à rendre les choses meilleures."

Il a insisté sur le fait qu’il n’a eu aucune réserve quant au fait de prolonger l’accord, malgré la présence de seulement deux constructeurs en LMP1, suite au retrait d’Audi du WEC. "Ça fait partie du sport, pas seulement des sports mécaniques, d’avoir des gens qui viennent, qui restent et quelques uns qui partent", a expliqué Todt. 

"C’est à la FIA et à l’ACO d’encourager les constructeurs à rester et, espérons, à venir plus. C’est pourquoi il est important de prendre en compte l’évolution des règlements et l’évolution des coûts."

Le directeur général du WEC, Gérard Neveu, a démenti le fait qu’il ait pu y avoir comme pré-requis au contrat entre la FIA et l’ACO la présence de trois constructeurs en LMP1. "Ça a toujours été deux ; souvenez-vous de comment nous avons commencé en 2012 [avec Audi et Toyota]", a-t-il déclaré à Autosport.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Type d'article Actualités