G-Drive pourrait faire d'autres piges en WEC

G-Drive Racing étudie la possibilité de participer à davantage d'épreuves du FIA WEC cette année, après avoir remporté la catégorie LMP2 à Spa-Francorchamps.

Habitué aux joute du Championnat du monde d'Endurance ces dernières années, G-Drive Racing a privilégié un programme en ELMS pour 2018 en raison de l'établissement de son budget sur une base annuelle. Néanmoins, l'équipe russe n'a pas tourné le dos au WEC, bénéficiant d'une invitation lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps en ouverture de la Super Saison.

Une présence fructueuse puisque Roman Rusinov, Jean-Éric Vergne et Andrea Pizzitola ont remporté la course en LMP2. La manche belge, en plus des 24 Heures du Mans, est la seule du WEC à figurer au programme de G-Drive, mais d'autres engagements au niveau mondial pourraient suivre.

"Nous aimerions vraiment faire d'autres courses en WEC après Le Mans", admet Roman Rusinov. "Silverstone est une possibilité, mais nous devons voir comment nous pouvons le faire." En effet, le week-end de Silverstone abritera à la fois le WEC et l'ELMS, ce qui proposerait alors un sacré défi logistique à l'équipe qui bénéficie de l'exploitation piste de TDS Racing.

G-Drive est également très intéressé par la course de 1000 miles qui se tiendra à Sebring en mars 2019. En revanche, participer à la tournée asiatique à l'automne serait beaucoup plus compliqué, là aussi en raison du programme ELMS en Europe.

Du côté des pilotes, on sait pour le moment que Roman Rusinov et Jean-Éric Vergne feront équipe aux 24 Heures du Mans. En revanche, Andrea Pizzitola doit encore être confirmé.

Avec Gary Watkins

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC , ELMS
Pilotes Roman Rusinov , Jean-Éric Vergne , Andrea Pizzitola
Équipes G-Drive Racing
Type d'article Actualités
Tags endurance, lmp2, oreca