Ghiotto fera ses débuts à Fuji avec Ginetta

Après un coup d'essai prometteur lors du Prologue, le pilote de F2 rejoindra la formation de Ginetta pour les 6 Heures de Fuji, début octobre.

Ghiotto fera ses débuts à Fuji avec Ginetta

Alors que Ben Hanley et Egor Orudzhev avaient déjà été annoncés dans la Ginetta #5 pour la deuxième épreuve de la saison 2019-2020 du Championnat du monde d'Endurance, on sait à présent qu'ils seront rejoints par Luca Ghiotto.

Vice-Champion GP3 en 2015 et engagé depuis quatre ans en GP2/F2, le pilote italien a déjà pu découvrir la G60-LT-P1 propulsée par AER au mois de juillet lors du Prologue à Barcelone et s'était alors montré le plus rapide à son volant. Son engagement en F2 l'avait cependant rendu indisponible pour la manche WEC de Silverstone, où Charlie Robertson avait fait équipe avec Orudzhev et Hanley, avec à la clé la quatrième place.

Pour l'épreuve de Fuji, Robertson prendra cette fois le volant de la #6, où il retrouvera Mike Simpson et Guy Smith. Il remplace dans cet équipage Chris Dyson, forfait à Silverstone sur blessure et remplacé par Oliver Jarvis, et qui ne pouvait de toute façon pas s'engager à Fuji compte tenu d'un clash de date avec le Championnat Trans-Am où il joue le titre.

Lire aussi :

"Nous sommes ravis que Luca nous rejoigne au Japon", se félicite Lawrence Tomlinson, propriétaire de l'équipe. "Il a un vrai talent et il a adoré la voiture lors du Prologue, mais n'était pas en mesure de se joindre à l'équipe à Silverstone car il avait une manche F2 en même temps. Associer son talent à ceux de Ben et Egor permettra, j'en suis sûr, de délivrer encore plus le potentiel de la Ginetta AER sur un circuit qui fera la part belle aux voitures disposant d'une bonne vitesse de pointe. Et avec aussi trois très bons pilotes dans la Ginetta AER #6, nous allons viser un très solide résultat pour notre première manche outremer avec les nouvelles voitures."

Cinq LMP1 à Fuji

Sur la liste des engagés pour les 6 Heures de Fuji ne figurent que 30 voitures, alors que Rebellion Racing revient à une seule LMP1 jusqu'à Spa, en avril prochain, après en avoir aligné deux à Silverstone. Il n'y aura donc que cinq LMP1 à Fuji, la Rebellion s'ajoutant aux deux Ginetta G60-LT-P1 et aux deux Toyota TS050 Hybrid.

Lire aussi :

Les catégories LMP2, GTE Pro et GTE Am conservent les mêmes engagés qu'à Silverstone, avec respectivement huit, six et 11 voitures. Il a été annoncé qu'Oliver Jarvis remplacerait Paul di Resta dans la LMP2 de United Autosports, néanmoins la liste des engagés dévoilée il y a une dizaine de jours ne confirmait pas son nom aux côtés de ceux de Phil Hanson et Filipe Albuquerque.

Pour sa part, Nyck de Vries, qui vient d'être officialisé chez Mercedes pour la prochaine saison de Formule E, occupera à Fuji sa place habituelle dans le Racing Team Nederland après avoir manqué la manche de Silverstone lui aussi pour cause de clash avec la F2.

David Heinemeier Hansson va quant à lui retrouver la Porsche du team Project 1 en GTE Am après avoir fait l'impasse sur Silverstone pour cause d'heureux événement. Quant à l'équipage de la #88 de Dempsey-Proton Porsche, il n'affiche que le nom de Thomas Preining sur la liste officielle des inscrits, bien qu'à Silverstone il ait été associé à Gianluca Girauldi et Ricardo Sanchez.

partages
commentaires
La Toyota #7 sera ralentie de 1"4 à Fuji
Article précédent

La Toyota #7 sera ralentie de 1"4 à Fuji

Article suivant

Comment exciter les fans de sport auto avec l'hydrogène ?

Comment exciter les fans de sport auto avec l'hydrogène ?
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021