Ghiotto pense arrêter la monoplace

Le pilote de F2 prévoit de mettre un terme à sa carrière en monoplaces afin de se concentrer à partir de la saison prochaine sur les compétitions d'Endurance ou de Tourisme.

Ghiotto pense arrêter la monoplace

Luca Ghiotto avait réalisé des débuts prometteurs en Endurance lors du Prologue de la saison de WEC qui s'est déroulé à Barcelone, en juillet, et il semble désormais prendre goût à ce type de discipline. Après ce coup d'essai, qui lui avait valu le meilleur temps parmi les cinq pilotes mis en piste par Ginetta, il a fait ses débuts en compétition le week-end dernier à Fuji. La voiture qu'il partageait avec Ben Hanley et Egor Orudzhev occupait la quatrième position dans la cinquième heure de course au Japon lorsqu'un disque de frein a explosé, ce qui a valu à l'équipage de passer huit minutes au stand et de se classer à la 11e place finale.

Après cette première expérience, Ghiotto a révélé qu'il voyait désormais son avenir dans d'autres types de compétitions que les monoplaces. "Après quatre ans en F2 [dont une où le championnat s'appelait encore GP2, ndlr], il faudrait que je trouve une très bonne opportunité. Sinon, il est temps de regarder vers quelque chose de différent", a déclaré le pilote italien à Motorsport.com. "C'est la raison pour laquelle je suis ici, à Fuji, parce que j'aime ce championnat mais [aussi] car je regarde vers toutes les catégories de voitures fermées. Cela inclut le DTM, cependant je sais que ce sera assez difficile d'y entrer. Mais le Super GT au Japon, pourquoi pas ?"

Lire aussi :

Ghiotto a clarifié son point de vue en écartant d'ores et déjà d'autres championnats de Tourisme tels que le TCR, mais en indiquant qu'il ne fermait la porte à aucune autre discipline en voitures fermées. Dans cette optique, il n'exclut pas de s'engager dans plusieurs programmes l'année prochaine. "Il n'y a pas de gros clashs [de dates] parmi les championnats que je regarde, alors c'est une idée, c'est certain", a-t-il souligné. Il a en tout cas un objectif clair désormais : "Je veux devenir pilote professionnel. Je veux gagner de l'argent avec mes compétitions."

Vice-Champion GP3 en 2015, Luca Ghiotto a encore une manche à disputer avant de terminer la saison de F2. Un retour chez Ginetta est possible pour la troisième épreuve du WEC, qui aura lieu à Shanghai le mois prochain. Pour le moment, Ghiotto explique avoir travaillé avec l'équipe sur un programme course par course et s'attendre à participer à encore au moins une épreuve, "possiblement deux", cette saison.

Avec Léna Buffa

#5 Team LNT Ginetta G60-LT-P1: Luca Ghiotto, Ben Hanley, Egor Orudzhev

partages
commentaires
Pour Toyota, Rebellion pourra gagner dès Shanghai

Article précédent

Pour Toyota, Rebellion pourra gagner dès Shanghai

Article suivant

Toyota prévient le WEC de ne pas "jouer" avec les handicaps

Toyota prévient le WEC de ne pas "jouer" avec les handicaps
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021