Ginetta annonce la construction de dix LMP1 pour 2018

partages
commentaires
Ginetta annonce la construction de dix LMP1 pour 2018
Par : Basile Davoine
4 janv. 2017 à 09:05

Le constructeur britannique Ginetta a officiellement annoncé la construction d'un prototype LMP1 privé pour la saison 2018 du FIA WEC. La partie aérodynamique sera développée par le célèbre designer Adrian Reynard.

Ginetta a pour objectif d'aligner plusieurs voitures l'année prochaine en WEC et aux 24 Heures du Mans, puisque dix prototypes devraient être construits afin d'être ensuite engagés par des équipes privées soutenues par le constructeur. Une solution privilégiée plutôt que celle de mettre en place un programme d'usine.

Ce nouveau prototype LMP1 sera conçu à Leeds, en Grande-Bretagne, sous les ordres du directeur technique de Ginetta, Ewan Baldry. Adrian Reynard, dont la compagnie éponyme a produit de nombreuses voitures couronnées de succès dans différentes disciplines de 1973 à 2001, supervisera le développement aérodynamique depuis son Auto Research Center basé à Indianapolis.

La dernière apparition de Ginetta aux 24 Heures du Mans remonte à l'édition 2010, avec un châssis LMP1 rebadgé Zytek et confié à Nigel, Greg et Leo Mansell, ainsi que des châssis Ginetta-Zytek LMP2.

"Ginetta s'est tenu à l'écart du Mans depuis trop longtemps et, en tant que compagnie, nous voulons nous battre au plus haut niveau", explique Lawrence Tomlinson, patron de Ginetta, à Autosport, compagnie du groupe Motorsport Network. "Il y a actuellement un vide en LMP1 avec le retrait d'Audi, et le haut de l'affiche est très réduit avec les voitures d'usine hybrides, alors il faut quelque chose en-dessous, et c'est là que ce projet se situe."

Un investissement salué par l'ACO

La décision de Ginetta de se lancer dans la construction d'un prototype LMP1 fait suite à son retour effectué en 2015 via le LMP3, puis à l'échec de la marque pour faire partie des quatre constructeurs retenus pour la nouvelle règlementation LMP2 qui entre en vigueur cette année.

Le projet LMP1 de Ginetta, qui serait déjà sur de bons rails, comprend un investissement de plusieurs millions d'euros. Quant à la motorisation, le constructeur britannique est en discussion avec des plusieurs fournisseurs, parmi lesquels Honda et Mecachrome.

"Je suis très enthousiaste d'avoir Adrian Reynard avec nous", ajoute Tomlinson. "Adrian est un designer de classe et il apporte beaucoup d'expérience."

Du côté de l'Automobile Club de l'Ouest, on se félicite de l'implication annoncée de Ginetta pour renforcer à terme les rangs du LMP1 privé.

"C'est un bon signe supplémentaire pour la catégorie LMP1 et nous sommes confiants dans le fait d'avoir une belle grille de concurrents privés en 2018", souligne Vincent Beaumesnil, directeur des sports de l'ACO.

Outre Ginetta, la compagnie russe BR Engineering a déjà annoncé en fin d'année dernière travailler sur un projet LMP1 en collaboration avec Dallara pour 2018.

Article suivant
Photos - Le film de la saison 2016 du WEC

Article précédent

Photos - Le film de la saison 2016 du WEC

Article suivant

Deux équipes intéressées par le châssis Ginetta LMP1

Deux équipes intéressées par le châssis Ginetta LMP1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités