Ginetta choisit Mecachrome pour motoriser sa LMP1

Ginetta reviendra en LMP1 en 2018 avec un prototype destiné aux écuries privées. L'équipe britannique a annoncé s'être attirée les services des Français de Mecachrome pour la fourniture des moteurs.

Il y avait le châssis, on connaît désormais le moteur ! Ginetta, le constructeur britannique géré par Lawrence Tomlinson, a annoncé ses ambitions en 2016 de revenir en LMP1. Le futur concurrent de la catégorie reine de l'Endurance, s'il avait dévoilé les spécifications générales de son châssis, n'avait pas encore annoncé le fournisseur moteur pour son prototype.

Le constructeur a annoncé hier que ce serait l'entreprise française Mecachrome qui produirait ses moteurs. Installée à Aubigny-sur-Nère, l'entreprise est spécialisée dans l'assemblage précis de composants complexes, pour des secteurs variés comme l'aéronautique, l'automobile. Mecachrome a notamment fourni l'écurie Williams en moteurs de Formule 1 en 1998. Il s'agissait alors d'anciens moteurs V10 Renault RS9. Une expérience qui s'était soldée par trois podiums et une troisième place de Jacques Villeneuve au championnat du monde.

Suite à une visite d'Ewan Baldry, le directeur technique de Ginetta, l'équipe britannique a estimé que Mecachrome avait toute l'expérience nécessaire pour la fourniture de ses moteurs. "Nous sommes ravis de travailler avec Bruno Engelric et Mecachrome sur le moteur Ginetta LMP1. Nous voyons tous deux le LMP1 comme une opportunité parfaite de s'impliquer dans un projet, et nous attendons 2017 avec impatience."

Enthousiasme partagé par le responsable de la division sportive de Mecachrome, Bruno Engelric : "Mecachrome est impatient de travailler avec Ginetta alors qu'ils entament le projet LMP1. Après avoir passé du temps avec l'équipe au Royaume-Uni et en France, il est clair que nous avons tous les deux des personnels fantastiques qui travaillent fort sur ce projet, et nous regardons désormais vers le futur."

Les premiers essais CFD devraient se dérouler dans les jours à venir pour le prototype, tandis que le travail aérodynamique progresse bien. Ginetta finalise actuellement les détails sur l'ensemble des éléments du programme avant une première présentation du projet courant mars. Les bonnes bases semblent donc posées, ne reste plus qu'à voir quelle forme le projet va prendre !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC , 24 heures du Mans
Type d'article Actualités
Tags AJFFC, endurance, lmp1, moteur, prototype