Glickenhaus déçu par la BoP et l'avantage de Toyota au Mans

Après les 24 Heures du Mans 2021, Jim Glickenhaus remet en question l'efficacité de la BoP dans la catégorie Hypercar.

Glickenhaus déçu par la BoP et l'avantage de Toyota au Mans

Fondateur du petit constructeur qui porte son nom, Jim Glickenhaus estime que la marge avec laquelle Toyota a réussi à remporter les 24 Heures du Mans le mois dernier démontre l'inefficacité à ce stade de la Balance de Performance (BoP) dans la catégorie Hypercar.

Dans la Sarthe, la marque japonaise a réussi à signer un doublé malgré des problèmes importants qu'elle a dû gérer au niveau de son système d'alimentation en carburant, passant ainsi beaucoup plus de temps dans les stands que ses adversaires. De son côté, Glickenhaus a terminé au pied du podium avec ses deux 007 LMH, après avoir lutté pour la troisième place face à Alpine. L'auto américaine qui a terminé quatrième n'est pourtant passée que 28 fois par les stands, contre 33 pour l'équipage victorieux. 

"Le fait qu'ils aient eu des problèmes et qu'ils terminent quand même loin devant n'est pas correct", constate Jim Glickenhaus auprès de Motorsport.com"La balance entre Alpine et nous était incroyablement bonne, mais Toyota était sur une autre planète. On nous avait dit que l'on roulerait dans une catégorie avec une BoP, que tout le monde aurait une chance équitable, mais ce que nous avons vu en course ne ressemblait pas à une catégorie régie par une BoP."

Pour Jim Glickenhaus, les organisateurs n'ont pas saisi l'occasion qu'ils avaient de modifier la BoP à l'issue des qualifications et de l'Hyperpole, lors de laquelle Kamui Kobayashi avait assommé la concurrence sur un tour. "Pour moi, c'est un mystère que la BoP n'ait pas été modifiée après l'Hyperpole", déplore-t-il. 

L'autre point majeur de la BoP concerne l'équilibrage des performances en fonction de choix techniques différents. Elle doit ainsi gommer l'avantage que procure le fait d'avoir quatre roues motrices (comme Toyota), même si les GR010 sont déjà privées d'énergie hybride lorsqu'elles sont en dessous de 120 km/h sur le sec, et 150 km/h sur piste humide. 

"Une voiture à quatre roues motrices n'a peut-être pas l'avantage sur le mouillé [avec cette règle], mais l'adhérence du circuit a été longtemps désastreuse après l'arrêt de la pluie, et tout le monde était en slicks", souligne Jim Glickenhaus. "Ce doit être pris en compte dans la BoP : cette course a montré qu'il y avait une énorme différence entre les quatre roues motrices et les deux roues motrices. Point final. Il y a un vide immense dans la BoP. Michelin peut travailler aussi dur que possible sur les pneus pour notre voiture, ça ne dépassera jamais les lois de la physique."

Lors de la classique mancelle, Toyota s'est constitué l'essentiel de son avance en début de course, lorsqu'il pleuvait ou que la piste n'offrait pas de bonnes conditions d'adhérence. Dans le même temps, Glickenhaus ne nie pas les difficultés de la 007 LMH sous la pluie et sur le mouillé, elle qui n'avait jusque-là roulé que sur le sec. Concernant la BoP et les prochaines échéances, il se montre toutefois optimiste. 

"Je suis très content de ce que me disent le WEC et l'Automobile Club de l'Ouest", assure-t-il. "Je suis optimiste quant au fait que nous trouverons une solution qui fonctionne pour la saison prochaine."

Propos recueillis par Gary Watkins

Lire aussi :

partages
commentaires
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Article précédent

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Article suivant

Ça bouge chez Porsche et Volkswagen !

Ça bouge chez Porsche et Volkswagen !
Charger les commentaires
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021