GTE - Ford, Ferrari et Aston dans un mouchoir

La fin de saison s'annonce tendue pour le titre en GTE Pro, avec des équipages Ford, Ferrari et Aston Martin séparés de cinq points seulement avant Mexico.

GTE - Ford, Ferrari et Aston dans un mouchoir
#66 Ford Chip Ganassi Racing Team UK Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
Davide Rigon, AF Corse
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Marco Sorensen, Nicki Thiim
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: Gianmaria Bruni, James Calado
#77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Richie Stanaway, Darren Turner
#83 AF Corse Ferrari 458 Italia: Francois Perrodo, Emmanuel Collard, Rui Aguas

Malgré un début de saison compliqué - 5e à Silverstone, abandon à Spa - Olivier Pla et Stefan Mücke ont effectué un bond au championnat en récoltant le maximum des points des concurrents du WEC lors des 24 Heures du Mans (ils ont terminé 4e de la course) pour s'emparer du fauteuil de leader.

Si les deux hommes ont laissé filer des points précieux sur le Nürburgring en raison d'une pénalité en fin de course pour infraction dans les stands qui les reléguait au 4e rang, le duo franco-allemand conservait un avantage de deux petits points sur la Ferrari AF Corse de Sam Bird et Davide Rigon.

Ces deux derniers ont connu une trajectoire contraire aux pilotes Ford. Vainqueurs des deux premières manches du championnat, à Silverstone puis à Spa, les pilotes AF Corse ont connu un gros coup d'arrêt en étant contraints à l'abandon au Mans. Leur deuxième place au Nürburgring leur permettait toutefois de revenir à deux points des leaders. Trois points derrière le duo Ferrari, le trio de l'Aston Martin n°95 - Nicki Thiim, Marco Sorensen et Darren Turner -, ne s'est pas encore imposé cette saison, mais leurs trois podiums (Silverstone, Le Mans et Nürburgring) leur permettent de demeurer dans la course au titre.

On n'oubliera pas l'équipage de l'autre Aston, avec Richie Stanaway, Fernando Rees et Jonathan Adam, toujours en embuscade, mais aussi et surtout l'équipage de la seconde Ferrari AF Corse, Gianmaria Bruni et James Calado, revenu aux affaires après sa victoire au Nürburgring en juillet.

Une bataille qui ne concerne en revanche plus Porsche, la 911 RSR du Dempsey Proton Racing de Richard Lietz et Michael Christensen évoluant un cran au-dessous de ses rivales depuis le début de saison, en attendant la nouvelle 911 d'usine en 2017.

Ferrari tient la corde en GTE Am

Enfin, on rappellera que Emmanuel Collard, François Perrodo et Rui Aguas (Ferrari AF Corse) ont dominé la première moitié de saison avec deux victoires et deux deuxièmes places en GTE Am, et comptent pas moins de 41 points d'avance sur les pilotes Aston Mathias Lauda, Pedro Lamy et Maul Dalla Lana.

partages
commentaires
Le match Audi-Porsche a déjà commencé au Mexique

Article précédent

Le match Audi-Porsche a déjà commencé au Mexique

Article suivant

EL3 - Quatre LMP1 en moins d'une demi-seconde !

EL3 - Quatre LMP1 en moins d'une demi-seconde !
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021