H+2 - La pluie met Porsche en difficulté, Audi leader

Le circuit du Mont Fuji réserve régulièrement son lot de surprises avec une météo changeante. On se souvient de l'édition tronquée d'il y a deux ans, et on a pu craindre quelques instants de vivre un scénario identique ce dimanche.

H+2 - La pluie met Porsche en difficulté, Audi leader
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro: Marcel Fässler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid: Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE : Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander
#77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Patrick Dempsey, Patrick Long, Marco Seefried
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander
#36 Signatech Alpine A450b: Paul-Loup Chatin, Nelson Panciatici, Vincent Capillaire
#47 KCMG ORECA 05: Matthew Howson, Richard Bradley, Nick Tandy
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Darren Turner, Jonathan Adam

Avec une pluie qui est venue détremper la piste en totalité, la départ des 6 Heures de Fuji a été donné sous régime de voiture de sécurité. Un choix logique compte tenu de la faible visibilité, permettant de laisser l'eau s'évacuer un minimum alors que les averses avaient cessé. 

Après plus de trente minutes de neutralisation, durant lesquelles Marcel Fässler a plusieurs fois fait part de son souhait de voir la course enfin lancée, la direction de course a finalement libéré la meute. Quelques erreurs commises derrière le Safety Car ont prouvé que la piste était dans un état délicat à appréhender. 

Vidéo : Le départ sous Safety Car

Lors

Lorsque la voiture de sécurité s'efface, les deux Porsche de tête semblent éprouver de grosses difficultés à se mettre dans le rythme. A l'inverse, les pilotes Audi et Toyota prennent tous les risques pour saisir cette occasion en or et Fässler se porte en tête devant Jarvis, alors que les TS040 Hybrid passent également devant les 919 Hybrid, notamment à la faveur d'une erreur de Mark Webber sur la n°17. 

Pendant que les deux Audi prennent la poudre d'escampette, les Porsche ont toutes les peines du monde à se défaire des pilotes Toyota. Romain Dumas et Alexander Wurz vont même jusqu'à se toucher, partant tous les deux en tête-à-queue avant de reprendre leur route. Le pilote français ne se démonte pas et remonte peu à peu, tandis que Webber bute très longtemps sur la Toyota n°1 de Kazuki Nakajima. L'Australien commet d'ailleurs une deuxième erreur avec une nouvelle excursion hors piste.  

Vidéo - Le départ "réel"

En effectuant trois tours de plus que la concurrence, les deux Porsche effacent une partie de leur retard dès la première salve d'arrêts aux stands. Mais les 16 secondes d'avance prises par Fässler lui permettent de conserver la tête pour entamer le deuxième relais, bien que l'écart se soit réduit comme peau de chagrin. 

Sur une piste toujours largement détrempée, avec 15°C dans l'air seulement, Audi fait de la résistance avec le proto n°7, qui conserve une poignée de secondes d'avance sur les deux Porsche. Ces dernières semblent dans une position plutôt favorable, mais les hommes d'Ingolstadt sont capables de petits miracles, notamment en matière de stratégie. 

En LMP2, on a pu voir de nombreuses petites erreurs en piste. Le début de course a été propre et idéal pour l'Alpine n°36 dans ces conditions difficiles, et l'équipe tricolore est pour le moment leader de sa catégorie devant l'ORECA 05 de KCMG.

Porsche pointe en tête du LM GTE Pro avec l'équipage n°91, tandis que c'est Aston Martin qui mène le LM GTE Am avec la n°96. 

6 Heures de Fuji - Classement après 2 heures

 CatTeamToursArrêts
1 7 P1 Audi Sport Team Joest 66 1
2 18 P1 Porsche Team 66 1
3 17 P1 Porsche Team 66 1
4 8 P1 Audi Sport Team Joest 65 1
5 1 P1 Toyota Racing 65 1
6 2 P1 Toyota Racing 65 1
7 12 P1 Rebellion Racing 63 2
8 4 P1 Team Bykolles 62 1
9 36 P2 Signatech Alpine 61 1
10 47 P2 KCMG 61 1
11 43 P2 Team Sard Morand 61 1
12 26 P2 G-Drive Racing 61 1
13 13 P1 Rebellion Racing 61 2
14 42 P2 Strakka Racing 60 1
15 91 Pro Porsche Team Manthey 60 1
16 51 Pro AF Corse 60 1
17 92 Pro Porsche Team Manthey 60 1
18 71 Pro AF Corse 60 1
19 95 Pro Aston Martin Racing 60 1
20 99 Pro Aston Martin Racing V8 59 1
21 97 Pro Aston Martin Racing 59 2
22 30 P2 Extreme Speed Motorsports 59 2
23 31 P2 Extreme Speed Motorsports 59 1
24 96 Am Aston Martin Racing 58 2
25 83 Am AF Corse 58 2
26 72 Am SMP Racing 58 2
27 28 P2 G-Drive Racing 58 4
28 98 Am Aston Martin Racing 58 2
29 77 Am Dempsey - Proton Racing 58 2
30 50 Am Larbre Competition 57 2
31 88 Am Abu Dhabi-Proton Racing 57 1
partages
commentaires
AF Corse Ferrari ravi de sa première ligne en GT

Article précédent

AF Corse Ferrari ravi de sa première ligne en GT

Article suivant

H+4 - Webber et Fässler roues contre roues, Porsche en tête !

H+4 - Webber et Fässler roues contre roues, Porsche en tête !
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021