H+4 - Porsche perd une cartouche, ByKolles son aileron!

La troisième heure de course a débuté par une neutralisation afin de procéder au nettoyage de la piste, jonchée de poussière et de graviers après plusieurs excursions de certains concurrents. 

H+4 - Porsche perd une cartouche, ByKolles son aileron!
#4 ByKolles Racing CLM P1/01 : Simon Trummer, Pierre Kaffer
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid : Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima et #2 Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid : Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#43 Team Sard Morand Morgan LM P2 EVO : Pierre Ragues, Oliver Webb, Zoel Amberg
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#47 KCMG ORECA 05
#2 Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid : Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE : Marco Sorensen, Christoffer Nygaard
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE : Gianmaria Bruni, Toni Vilander
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One : Dominik Kraihamer, Daniel Abt, Alexandre Imperatori

Déjà sanctionnée une première fois, la Porsche n°18 est à nouveau dans l’œil des commissaires. Le capteur défectueux pour mesurer le débit d’essence coûte cher au trio Jani-Lieb-Dumas, qui écope successivement de deux nouveaux stop-and-go, le premier de 30 secondes, le second d’une minute. 

Si Dumas parvient à reprendre la piste devant les deux Toyota, c’en est terminé des espoirs de victoire à la régulière, puisque les deux Audi sont logiquement passées devant. En revanche, tout va bien pour la Porsche de tête de Bernhard-Hartley-Webber, qui enchaîne les relais en accentuant son avance peu à peu. Celle-ci se porte au-delà de la minute trente après quatre heures de course.

Si aucun événement notable n’est pas signaler aux avant-postes, c’est davantage animé au cœur du peloton avec plusieurs grosses bagarres, notamment en LMGTE entre Ferrari et Porsche. Des contacts sont d’ailleurs à déplorer en piste. 

L’image de la mi-course est sans aucun doute celle de la CLM/P1 du Team ByKolles qui, en pleine ligne droite des stands, perd son aileron arrière. Miraculeusement, le prototype de l’écurie roumaine n’a pas quitté la piste, tandis que les concurrents qui le suivaient ont pu éviter la pièce. L’incident a nécessité une nouvelle neutralisation pour nettoyer la piste, tandis que Pierre Kaffer a pu reprendre le volant de la ByKolles après réparation. 

KCMG, c'est du solide

En LMP2, c’est un trio qui se détache en tête de la catégorie, où l’ORECA 05 de KCMG affiche de nouveau de solides performances. Bradley-Tandy-Howson mènent la danse avec à leurs trousses les deux Ligier-Nissan du G-Drive Racing. 

Ce milieu de course est idéal pour la marque Porsche, qui domine le LMGTE Pro avec ses deux 911 RSR d’usine, mais aussi le LMGTE Am avec l’équipe de Patrick Dempsey, au sein de laquelle Patrick Long effectue un travail remarquable. 

6 Heures du Nürburgring - Classement après 4 Heures

PosCatEquipeToursArrêts
1 17 P1 Porsche Team 133 4
2 7 P1 Audi Sport Team Joest 133 4
3 8 P1 Audi Sport Team Joest 133 4
4 18 P1 Porsche Team 132 7
5 1 P1 Toyota Racing 131 4
6 2 P1 Toyota Racing 130 4
7 47 P2 KCMG 121 4
8 28 P2 G-Drive Racing 121 4
9 26 P2 G-Drive Racing 121 4
10 43 P2 Team Sard Morand 120 4
11 42 P2 Strakka Racing 120 4
12 36 P2 Signatech Alpine 120 4
13 30 P2 Extreme Speed Motorsports 120 5
14 91 Pro Porsche Team Manthey 116 3
15 92 Pro Porsche Team Manthey 116 4
16 71 Pro AF Corse 115 5
17 95 Pro Aston Martin Racing 114 3
18 31 P2 Extreme Speed Motorsports 114 4
19 77 Am Dempsey - Proton Racing 114 3
20 99 Pro Aston Martin Racing V8 113 3
21 98 Am Aston Martin Racing 113 3
22 83 Am AF Corse 113 3
23 97 Pro Aston Martin Racing 113 3
24 50 Am Larbre Competition 113 4
25 72 Am SMP Racing 113 4
26 4 P1 Team Bykolles 111 4
27 88 Am Abu Dhabi-Proton Racing 111 4
28 96 Am Aston Martin Racing 109 4
29 12 P1 Rebellion Racing 108 4
30 51 Pro AF Corse 108 3
31 13 P1 Rebellion Racing 1 1
partages
commentaires
H+2 - Deux Porsche en tête dans un mouchoir
Article précédent

H+2 - Deux Porsche en tête dans un mouchoir

Article suivant

Course - Porsche assomme le Nürburgring, première pour Webber!

Course - Porsche assomme le Nürburgring, première pour Webber!
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021