Hartley ne se sent pas coupable de son crash

Les 6 Heures de Silverstone 2016 ont été marquées par l'accident qui a impliqué la Porsche 919 Hybrid n°1 pilotée par Brendon Hartley, qui était confortablement en tête de la course.

Hartley ne se sent pas coupable de son crash

En effet, Hartley disposait de plus de 40 secondes d'avance sur ses rivaux, notamment grâce à un très bon début de course de Mark Webber, lorsqu'il est entré en contact avec la Porsche 911 RSR n°86 engagée par Gulf Racing et pilotée par Michael Wainwright à la sortie du virage 2.

Une mésentente entre les deux hommes a provoqué l'accrochage et les deux voitures se sont retrouvées dans les graviers, la Porsche manquant de partir en tonneaux. Cet incident, Hartley ne le comprend pas.

"Je suis très déçu pour l'équipe", a déclaré Hartley après l'abandon de la Porsche n°1. "La voiture était incroyablement bonne et Mark a fait un excellent premier relais. Quand j'ai pris le volant, tout allait bien. J'avais une avance confortable, je ne me sentais pas sous pression et j'ai fait du bon travail dans le trafic."

"Puis j'ai voulu dépasser une GT de l'extérieur, ce qui est assez normal dans ce virage, mais le pilote ne m'a pas vu et a utilisé toute la largeur de la piste. Mais je ne veux pas rejeter la faute sur qui que ce soit. C'était un moment choquant et c'est vraiment dommage."

Wainwright en désaccord

Le point de vue de Wainwright, qui a également été contraint à l'abandon, diffère quelque peu de celui de Hartley.

"Je n'étais que passager, je ne savais même pas qu'il était là avant qu'il ne soit trop tard. Je pense qu'il essayait de me dépasser et voulait reprendre la trajectoire pour le virage suivant."

Son coéquipier Adam Carroll rejette clairement la faute sur le pilote néo-zélandais : "Malheureusement, la voiture plus rapide n'a pas laissé assez de place. La télé l'a très, très bien montré."

"Quand les voitures plus rapides arrivent sur nous, il n'y a pas grand-chose que nous puissions faire. C'était un accident très malheureux qui aurait vraiment pu être évité. Ce n'est vraiment pas notre faute."

Vidéo de l'incident

partages
commentaires
Mi-course - Crash de Hartley, le combat Audi-Porsche tourne au duel

Article précédent

Mi-course - Crash de Hartley, le combat Audi-Porsche tourne au duel

Article suivant

Audi terrasse Porsche au bout du suspense à Silverstone

Audi terrasse Porsche au bout du suspense à Silverstone
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021