Hartley signe la pole pour Toyota à Bahreïn

Brendon Hartley a signé la pole position des 6 Heures de Bahreïn, où Toyota s'élancera samedi depuis la première ligne avec ses deux Hypercars.

Dominateurs lors des trois séances d'essais libres, les pilotes Toyota sont entrés dans cette séance de qualifications avec un évident statut de favori, tout en se méfiant toujours d'Alpine et de son ex-LMP1 acceptée dans la catégorie Hypercar. Les débats ont bel et bien tourné au duel entre les deux GR010 Hybrid, respectivement confiées à Kamui Kobayashi (#7) et Brendon Hartley (#8). 

C'est le Néo-Zélandais qui a frappé le premier avec un chrono en 1'47"049, soit quatre dixièmes de mieux que le Japonais, et quasiment une seconde devant André Negrão, tenu à distance sur l'Alpine. Sur un deuxième tour lancé consécutif, le Brésilien a fait mieux en se rapprochant à une demi-seconde de la Toyota de tête, mais ce chrono a ensuite été effacé pour non-respect des limites de piste. La marque nippone n'a pas jugé utile de lancer ses hommes à l'assaut d'une deuxième tentative, l'équipage #8 héritant ainsi de la pole devant celui qui occupe actuellement la tête du championnat.  

Jota et Porsche sans trembler

Dans les rangs du LMP2, le gros week-end de Jota en matière de performance pure se confirme avec le meilleur temps réalisé par Tom Blomqvist à bord de l'Oreca #28 en 1'49"885. Il devance celle du RealTeam Racing confiée pour cette séance à Loïc Duval, et la seconde Jota. Les LMP2 sont restées à leur place en affichant finalement près de trois secondes de débours sur la catégorie Hypercar. 

En cette fin de saison, la catégorie GTE Pro se résume à l'affrontement entre les deux Porsche officielles et les deux Ferrari AF Corse. Le clan italien a largement déploré le changement de BoP introduit avant ce week-end, et les qualifications ont confirmé le scénario qu'il redoutait. Au volant de la 911 RSR-19 #92, Kévin Estre a signé le chrono le plus rapide et emmené un doublé du constructeur allemand avec 34 petits millièmes d'avance sur la voiture sœur. La première Ferrari accuse un peu plus d'une seconde de retard. En GTE Am, c'est la Ferrari #60 d'Iron Lynx qui partira en pole position grâce à la performance de Rino Mastronardi. 

Bahrain 6 Heures de Bahreïn - Qualifications LMP

Bahrain 6 Heures de Bahreïn - Qualifications LMGTE

P. Pilotes Classe Temps moyen Écart
1 France Kévin Estre
Switzerland Neel Jani
LMGTE PRO 1'56.144  
2 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
LMGTE PRO 1'56.178 0.034
3 Brazil Daniel Serra
Spain Miguel Molina
LMGTE PRO 1'57.327 1.183
4 Italy Alessandro Pier Guidi
United Kingdom James Calado
LMGTE PRO 1'57.573 1.429
5 Italy Rino Mastronardi
Italy Andrea Piccini
Italy Matteo Cressoni
LMGTE AM 1'58.687 2.543
6 Canada Paul Dalla Lana
Brazil Augusto Farfus
Brazil Marcos Gomes
LMGTE AM 1'59.331 3.187
7 Norway Egidio Perfetti
Italy Matteo Cairoli
Italy Riccardo Pera
LMGTE AM 1'59.404 3.260
8 Italy Roberto Lacorte
Italy Giorgio Sernagiotto
Italy Antonio Fuoco
LMGTE AM 1'59.410 3.266
9 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
LMGTE AM 1'59.534 3.390
10 United States Ben Keating
Luxembourg Dylan Pereira
Brazil Felipe Fraga
LMGTE AM 1'59.538 3.394
11 United Arab Emirates Khaled Al Qubaisi
Belgium Adrien de Leener
France Julien Andlauer
LMGTE AM 1'59.923 3.779
12 France François Perrodo
Denmark Nicklas Nielsen
Italy Alessio Rovera
LMGTE AM 2'00.263 4.119
13 Germany Christian Ried
Australia Jaxon Evans
Australia Matt Campbell
LMGTE AM 2'00.294 4.150
14 Japan Satoshi Hoshino
Japan Tomonobu Fujii
United Kingdom Andrew Watson
LMGTE AM 2'00.300 4.156
15 Switzerland Rahel Frey
Belgium Sarah Bovy
United Kingdom Katherine Legge
LMGTE AM 2'00.457 4.313
16 United Kingdom Michael Wainwright
United Kingdom Ben Barker
United Kingdom Tom Gamble
LMGTE AM 2'00.939 4.795
17 Takeshi Kimura
Denmark Mikkel Jensen
Australia Scott Andrews
LMGTE AM 2'01.877 5.733

partages
commentaires
Toyota accélère avant les qualifications
Article précédent

Toyota accélère avant les qualifications

Article suivant

AF Corse va repasser par le LMP2 avant l'Hypercar

AF Corse va repasser par le LMP2 avant l'Hypercar
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021