"Beaucoup de hauts et quelques bas" pour les Ferrari à Silverstone

Les Ferrari 488 GTE AF Corse ont connu des fortunes diverses à Silverstone, avec une belle deuxième place pour la #51 de Calado et Pier Guidi, et une course plus compliquée pour la voiture sœur, la #71 de l'équipage Bird-Rigon.

"Beaucoup de hauts et quelques bas" pour les Ferrari à Silverstone
Podium GTE Pro : #51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi
#25 CEFC Manor TRS Racing 07 Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi
Podium GTE Pro : les vainqueurs #67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Pipo Derani, les deuxièmes, #51 AF Corse Ferrari 488 GTE: James Calado, Alessandro Pier Guidi, les troisièmes, #91 Porsche Team Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Frédéric Makowiecki
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Mok Weng Sun, Matt Griffin, Keita Sawa
Podium GTE Am : les vainqueurs, la #61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Mok Weng Sun, Matt Griffin, Keita Sawa
#54 Spirit of Race Ferrari 488 GTE: Thomas Flohr, Francesco Castellacci, Miguel Molina

Lors des qualifications, la Ferrari #71 de Sam Bird et Davide Rigon s'était illustrée en s'adjugeant le deuxième meilleur temps, à distance respectable toutefois (huit dixièmes) de la Ford GT de pointe alors que la #51 de James Calado et Alessandro Pier Guidi devait se contenter du sixième rang sur la grille, rendant 1,2 seconde à la voiture américaine.

La réussite changeait de camp en course, où les espoirs de bons résultats s'envolaient rapidement pour Bird et Rigon, alors que le Britannique était percuté par une Porsche au premier tour, virait au large et chutait au septième rang.

Dans le même temps, Calado s'installait rapidement au quatrième rang, avant que la #51 ne se hisse encore au troisième rang un peu plus tard à la faveur d'une stratégie agressive. Lors de la quatrième heure, James Calado et Alessandro Pier Guidi héritaient de la deuxième place suite à un arrêt imprévu de la Ford #67 lors d'une phase de neutralisation. Les deux hommes conservaient ce rang jusqu'à l'arrivée malgré la pression de la Porsche de Lietz et Makowiecki, derrière l'équipage vainqueur, Harry Tincknell, Andy Priaulx et Pipo Derani sur la Ford de pointe.

De leur côté, Sam Bird et Davide Rigon poursuivaient leur chemin de croix. Après avoir quelque peu récupéré de leur incident au départ, les deux équipiers étaient contrariés par un mauvais timing dans leur stratégie, puis frappés d'une pénalité de 15 secondes après que Sam Bird a été jugé coupable d'un contact avec l'ORECA Rebellion pilotée par Mathias Beche. La seconde Ferrari AF Corse concluait finalement l'épreuve au cinquième rang.

"Une pénalité peut-être trop sévère"

"Nous quittons Silverstone avec beaucoup de hauts et quelques bas", commentait après la course Antonello Coletta, le directeur de la compétition GT chez Ferrari. "James Calado et Alessandro Pier Guidi ont effectué une très belle course, après une qualification qui était loin d'être parfaite, pour finir derrière l'une des deux Ford, avec une deuxième place très importante. Les membres de l'équipe AF Corse, responsables de la #51, n'ont fait aucune faute et les pilotes étaient irréprochables sur la piste."

"Je suis désolé pour l'équipe de l'autre voiture, qui fut rapidement reléguée après que Sam Bird a été heurté par une autre voiture au départ", poursuit Coletta. "Leur remontée a ensuite été ralentie par une stratégie qui s'est mal calée avec les neutralisations de course, et une pénalité peut-être trop sévère pour Bird, jugé responsable d'un accrochage."

Victoire en GTE Am pour la Ferrari 488 Clearwater Racing

Ferrari peut également se réjouir de la victoire en GTE Am pour la 488 GTE du Clearwater Racing #61 pilotée par le trio Weng Sun Mok, Keita Sawa et Matt Griffin, lesquels ont su tirer profit notamment d'un accrochage au départ entre une Aston Martin et une autre Ferrari, celle du Spirit of Race pilotée par Thomas Flohr, Francesco Castellacci et Miguel Molina. 

partages
commentaires
Toyota "inquiet" devant son faible écart sur Porsche, selon Buemi

Article précédent

Toyota "inquiet" devant son faible écart sur Porsche, selon Buemi

Article suivant

Une Ligier défiera les ORECA aux 6 Heures de Spa

Une Ligier défiera les ORECA aux 6 Heures de Spa
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021