Hirakawa promu, Nakajima et Kobayashi intègrent le management Toyota

Ryo Hirakawa remplacera Kazuki Nakajima au sein des équipages Toyota en WEC la saison prochaine, alors que le constructeur a annoncé une réorganisation de son management.

Hirakawa promu, Nakajima et Kobayashi intègrent le management Toyota

Fortement pressenti, Ryo Hirakawa sera bien le successeur de Kazuki Nakajima chez Toyota en Endurance. Le pilote japonais, âgé de 27 ans et champion de Super GT en 2017, a officiellement été nommé titulaire par le constructeur nippon au sein de son line-up 2022 en WEC.

Il s'agira du seul changement apporté aux équipages de la marque, dont la répartition reste la même qu'auparavant. Ainsi, Ryo Hirakawa fera équipe avec Sébastien Buemi et Brendon Hartley, tandis que l'autre GR010 Hybrid sera toujours confiée à Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López.

Ryo Hirakawa était depuis longtemps préparé par Toyota, qui lui a fait découvrir l'ELMS et le LMP2 en 2016. Cette année, il a participé à des essais déterminants l'été dernier, à Portimão puis Barcelone, avant de prendre à nouveau le volant de la GR010 à Bahreïn en fin d'année.

"Je suis évidemment très heureux que Toyota me choisisse pour faire partie de l'équipe", a-t-il confié à Motorsport.com. "Lors des essais, j'ai fait tout ce que je pouvais pour m'améliorer et je crois qu'ils ont apprécié ; en pensant à l'avenir, ils ont dû avoir le sentiment que je pouvais faire du bon boulot. En même temps, c'est une immense pression car c'est un championnat du monde : le travail que j'ai à faire est le même qu'au Japon, mais l'environnement est différent. Tout est plus professionnel, je dois apprendre une nouvelle voiture, de nouveaux circuits, et ça me met dans une 'zone de pression'."

Ryo Hirakawa lors d'une séance d'essais avec Toyota.

Ryo Hirakawa lors d'une séance d'essais avec Toyota.

Dévoilant son programme pour l'an prochain, Toyota a également annoncé des modifications importantes dans son organisation. Retiré du WEC, Kazuki Nakajima ne reprendra pas la compétition dans une autre discipline mais hérite d'un rôle de dirigeant puisqu'à 36 ans, il est nommé vice-président de Toyota Gazoo Racing Europe. Il aura pour mission "de faire évoluer l'organisation et d'optimiser son approche axée sur les pilotes en WEC, parallèlement à des responsabilités de gestion des équipes et des pilotes".

Kamui Kobayashi prend également du galon, avec la création d'un poste de team principal qu'il endossera pour "apporter un point de vue de pilote à la direction de l'équipe, en mettant l'accent sur les progrès à réaliser pour l'ère Hypercar". Un rôle que le Japonais combinera à celui de pilote à plein temps.

Le dernier changement organisationnel concerne Yuichiro Haruna, nommé directeur de projet de l'équipe Toyota en WEC, titre qu'il avait déjà au sein du programme WRC de la marque.

Lire aussi :

partages
commentaires
Richard Mille Racing n'exclut pas un équipage mixte
Article précédent

Richard Mille Racing n'exclut pas un équipage mixte

Article suivant

Affiche dévoilée et billetterie ouverte pour les 24H du Mans 2022

Affiche dévoilée et billetterie ouverte pour les 24H du Mans 2022
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021