Hülkenberg - "Un niveau de performance impressionnant" en LMP1

Qui de mieux que Nico Hülkenberg pour comparer les LMP1 actuellement utilisées dans le Championnat du Monde d'Endurance et les Formule 1 actuelles?

Pilote Force India dans la catégorie reine du sport automobile, Hülkenberg a remporté les 24 Heures du Mans 2015 au volant de sa Porsche 919 Hybrid suite à une performance remarquable sur le Circuit de la Sarthe, devenant le premier pilote de Formule 1 en activité à remporter la prestigieuse course d'endurance depuis Johnny Herbert et Bertrand Gachot en 1991.

Pourtant, dans une interview accordée à Motorsport.com, l'Allemand était quelque peu hésitant au moment de comparer sa Porsche avec la VJM08 qu'il pilote en F1.

"Comment les comparer? ..." hésite Hülkenberg. "C'est différent, c'est une voiture différente. Comment les comparer... C'est comme passer d'une Golf à autre chose. Il faut adapter son style un petit peu."

"Il est clair que c'est un environnement différent avec des sensations différentes parce qu'on est assis à l'intérieur, c'est fermé, on n'a pas le vent ni le bruit. C'est une voiture à quatre roues motrices, et le contrôle de traction change beaucoup les choses."

Lire aussi - Webber place les LMP1 presque au niveau des F1

Les temps au tour sont relativement similaires, puisqu'une LMP1 se situerait généralement entre une F1 et une GP2. Sur le circuit de Silverstone par exemple, la pole position F1 était un chrono de 1:35.766 en 2014, tandis que la pole position des 6 Heures de Silverstone 2015 était en 1:39.721. Lors des dernières qualifications disputées sur le sec en GP2, en 2013, le meilleur temps avait été signé en 1:40.716.

Les caractéristiques des voitures ne sont pas identiques pour autant, comme l'explique Hülkenberg : c'est notamment la traction qui fait la force des LMP1, compensant un poids plus élevé.

"Les voitures développement beaucoup d'appui aérodynamique dans les virages rapides," détaille l'Allemand. "La seule chose, c'est ce que c'est un petit peu plus lourd qu'une Formule 1, et on le sent quand on attaque. Mais les voitures sont vraiment fun à piloter, et leur niveau de performance est impressionnant."

"C'est la traction, en fait, parce que ce sont quatre roues motrices, et quand on a toute la puissance du moteur à combustion et de la puissance hybride, on a beaucoup de traction et d'accélération. C'est une très bonne sensation."

Une gestion des pneus radicalement différente

Cependant, la caractéristique qui différencie le plus LMP1 et Formule 1 est probablement les pneumatiques. Lors des 24 Heures du Mans, les trains de pneus étaient généralement utilisés pendant 40 à 50 tours, voire plus, ce qui pouvait représenter jusqu'à 750 kilomètres avec le même train!

En comparaison, en Formule 1, les trains de pneus sont parfois usés jusqu'à la corde après 50 kilomètres, bien que les choix de Pirelli aient été plus conservateurs récemment - toujours en conformité avec le cahier des charges imposé par la FIA. Nous avons donc demandé à Hülkenberg s'il était agréable de pouvoir attaquer sans se préoccuper de la gestion des pneus, et la réponse de l'Allemand est arrivée sans hésitation, et avec un grand sourire : "Oui! Tout simplement, oui!"

A propos de cet article
Séries WEC , Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Porsche Team , Force India
Type d'article Actualités
Tags comparaison, f1, hulkenberg, lmp1