Jani : "Spa sera une course d'apprentissage pour Rebellion"

partages
commentaires
Jani :
Par : Basile Davoine
12 avr. 2018 à 14:16

Rebellion Racing et ORECA ont coché un premier objectif le week-end dernier sur le Circuit Paul Ricard, en menant à bien la première véritable séance d'essais de la nouvelle R13 à moteur Gibson.

#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
L'équipe Rebellion Racing
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
Neel Jani, Rebellion Racing
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#1 Rebellion Racing Rebellion R13
#1 Rebellion Racing Rebellion R13
#1 Rebellion Racing Rebellion R13
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent

Posée sur ses roues quelques jours auparavant, après sa sortie d'atelier, l'auto a été capable d'enchaîner un total de 248 tours à l'occasion du Prologue, aux mains des six pilotes de l'équipe suisse.

On le sait, les délais sont très courts pour la structure qui fait son retour en LMP1 après un passage victorieux l'an dernier en LMP2. À terme, l'ambition assumée est de disposer du meilleur prototype non hybride, puis éventuellement de se montrer en mesure de chatouiller Toyota d'ici la fin de la Super Saison ; comprenez aux 24 Heures du Mans 2019.

"Compte tenu du fait que notre nouvelle R13 a été terminée seulement le lundi soir, et que nous avions juste fait un shakedown de cinq tours pour un tournage, ce premier test a été très positif pour nous", se félicite Bart Hayden, team manager de Rebellion Racing. "La performance était correcte, même s'il y a encore du travail à faire. La stabilité était bonne aussi, mais est-ce que ce sera suffisant pour mettre Toyota en danger au Mans ? Il faut attendre de voir, mais j'ai des doutes."

Au Castellet, la R13 a été créditée du quatrième chrono, à 4"3 de la Toyota qui a roulé sans se conformer à l'équivalence de technologie (EoT), et surtout à seulement dix millièmes de la BR1 du SMP Racing, qui a limé le bitume tout au long des dernières semaines.

Tests à Magny-Cours avant Spa

Neel Jani, André Lotterer, Bruno Senna, Gustavo Menezes, Thomas Laurent et Mathias Beche ont tous pu prendre en main leur nouvelle monture. La seconde auto conçue par ORECA sera bientôt disponible, tandis que Rebellion prévoit une nouvelle séance d'essais les 24 et 25 avril prochains à Magny-Cours, avant le début de la saison du WEC à Spa-Francorchamps début mai. Entre la manche belge et les 24 Heures du Mans, un test devrait également avoir lieu à Monza.

"Ce premier test était absolument parfait pour nous", estime Neel Jani. "Il faut se souvenir que la nouvelle voiture n'avait pas roulé avant le Prologue. C'était donc bien de voir qu'elle était immédiatement au rendez-vous. "Si l'on compare notre performance avec SMP, par exemple, qui a déjà fait beaucoup d'essais, on ne peut voir les choses que positivement. Cependant, nous avons encore beaucoup de travail devant nous. Il est question de nombreux détails qui contribueront énormément à notre performance."

"La constance a tout de suite été assez bonne. Ça peut être la clé au Mans. La vitesse en elle-même ne mettra pas Toyota en danger. Nous ne pouvons atteindre le succès qu'avec une fiabilité maximale." 

"Pour le Prologue, une seule voiture était prête. Nous avons des essais à venir fin avril. Ensuite, nous aurons deux autos. Il sera question d'intégrer ce que nous avons découvert lors du Prologue et de 'personnaliser' les voitures. Au Castellet, nous avons partagé la voiture entre six pilotes, donc on ne pouvait pas travailler sur une seule direction dans les réglages, il fallait que ce soit conduisible pour tout le monde. Spa sera une sorte d'entraînement et une course d'apprentissage pour nous. Nous voulons être prêts pour Le Mans. Nous verrons ce que nous pourrons faire là-bas."

Avec Roman Wittemeier

Prochain article WEC
ByKolles pourrait engager une deuxième LMP1 après Le Mans

Article précédent

ByKolles pourrait engager une deuxième LMP1 après Le Mans

Article suivant

Thiriet : "Alpine a tout pour faire une super saison"

Thiriet : "Alpine a tout pour faire une super saison"

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes Neel Jani
Équipes Rebellion Racing
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités