Kobayashi : Alpine dans "une autre catégorie" à Sebring

Kamui Kobayashi, à la fois pilote et directeur de l'équipe Toyota, a estimé qu'Alpine était bien plus rapide que la structure japonaise aux 1000 Miles de Sebring, première épreuve de la saison 2022 de WEC, en raison de la Balance de Performance mise en place.

Kobayashi : Alpine dans "une autre catégorie" à Sebring
Charger le lecteur audio

Le week-end dernier, à Sebring, Toyota a subi son premier revers en WEC depuis plus de deux ans. Pour la première fois depuis les 6H d'Austin 2019, l'équipe quadruple Championne du monde d'Endurance s'est inclinée, laissant l'Alpine A480 #36 pilotée par Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere s'adjuger sa première victoire au classement général.

Dans une course interrompue à trois reprises par le drapeau rouge, l'équipe française s'était bâtie une avance de plus d'une minute sur la Toyota GR010 #8 avant la présentation du premier drapeau rouge, causé par l'accident de la Toyota #7. L'équipe française avait ensuite récupéré une avance similaire jusqu'à la nouvelle interruption, en raison d'orages dans la région qui ont finalement mené à l'arrêt précoce de l'épreuve.

Kamui Kobayashi, qui partage la Toyota #7 avec José María López et Mike Conway mais qui dirige également l'équipe cette année, a indiqué que la Balance de Performance (BoP) mise en place pour le Prologue et la course à Sebring a rendu Alpine intouchable.

"C'était vraiment dur, ce qu'ils nous ont donné avec la BoP", a expliqué Kobayashi à Motorsport.com. "Nous n'étions pas aussi rapides que prévu, nous n'avons pas réussi à battre les LMP2 en qualifications. Alpine était plus rapide de 1,2 seconde par tour en moyenne. C'est une autre catégorie. Leurs pilotes n'attaquaient même pas, nous avons tout donné et nous étions quand même lents. C'est vraiment dommage, pour être honnête. Quelque chose que l'on appelle une Hypercar devrait être un peu plus rapide que ça. Tout dépend de ce que l'ACO décide de faire [avec la BoP], ce n'est pas bon pour les spectateurs."

Kamui Kobayashi

Kamui Kobayashi

Plus tôt dans la semaine de course, Pascal Vasselon, le directeur technique de Toyota, avait expliqué que les nouvelles limites imposées à la GR010 allaient mettre un "grand coup" à la marque question performances. Et alors que le Français l'a réitéré après que la meilleure des deux Hypercar s'est qualifiée derrière la LMP2 la plus rapide, Kobayashi a affirmé que l'équipe aurait mieux fait de courir sans son système hybride, compte tenu des circonstances.

"Si nous ne pouvons déployer [le système hybride] jusqu'à 190 km/h, où peut-on utiliser les quatre roues motrices en virage ? Presque nulle part. C'est mieux de rouler sans le moteur avant et la batterie, ça enlève du poids et nous serions plus rapides, bien sûr ! Nous ne voulons pas de cette [limitation de l'hybride], notre package n'a pas été conçu pour ça."

Bien que Kobayashi ait reconnu que les instances dirigeantes avaient la délicate mission de niveler les performances des différents concepts de la catégorie Hypercar, le Japonais a également suggéré que le petit rythme de la Glickenhaus 007 LMH tirait Toyota vers le bas : "Le problème, c'est que la Glickenhaus n'est pas rapide. Nous devons nous mettre à [leur niveau]. Et même avec cette BoP, ils ne sont pas aussi rapides que nous [en course]. Si la Glickenhaus était plus rapide, nous n'aurions pas ce genre de BoP. Bien sûr, nous ne sommes pas satisfaits de la situation mais nous ne pouvons pas faire grand-chose, pour être honnête." 

Hirakawa revient sur ses débuts pour Toyota

Au cours de ce même week-end, Ryo Hirakawa a fait ses débuts au volant de la GR010, le Japonais ayant fini deuxième de l'épreuve en compagnie de Sébastien Buemi et Brendon Hartley. Selon lui, la prochaine manche de la saison, à Spa-Francorchamps, pourrait plus avantager Toyota qu'Alpine. Cependant, Hirakawa compte sur un changement d'une BoP qu'il a qualifiée de "vraiment mauvaise".

"Nous sommes meilleurs en bout de ligne droite parce que nous avons une faible traînée", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "Sebring a beaucoup de virages où il faut de l'appui, pas de longues lignes droites, donc c'était bon pour [Alpine] mais ils ne devraient pas être beaucoup plus rapides que nous. J'espère que la BoP sera meilleure pour toutes les Hypercar. C'était vraiment difficile de dépasser les LMP2 parce que nous n'étions qu'une seconde plus rapide par tour environ. J'espère ce sera plus facile à Spa."

Ryo Hirakawa, Toyota GR010 #8

Ryo Hirakawa, Toyota GR010 #8

Bien que le drapeau rouge causé par l'accident de López ait joué contre la Toyota #8 en matière de stratégie, Hirakawa est convaincu qu'il aurait été difficile de battre Alpine dans une épreuve plus calme compte tenu du rythme de l'A480. Il est aussi revenu sur l'impact de l'accident du pilote argentin sur son moral, le crash ayant eu lieu peu avant le début de son relais.

"Ce n'était pas génial de voir cet accident avant de monter dans la voiture", a-t-il poursuivi. "Heureusement, [López] n'a pas été blessé mais ce n'était pas une bonne sensation de sauter dans la voiture. L'équipe m'a demandé de ne pas prendre de risques, donc les premiers tours ont été un peu lents, mais j'ai amélioré mes chronos petit à petit. De toute façon, l'Alpine était trop rapide. La deuxième place était le meilleur résultat [possible] et mes relais ont été bons au niveau du temps au tour. [Je n'ai fait] aucune erreur donc j'étais satisfait."

partages
commentaires
Le WEC autorise les LMDh à rejoindre la catégorie Hypercar en 2022
Article précédent

Le WEC autorise les LMDh à rejoindre la catégorie Hypercar en 2022

Article suivant

Une première course mouvementée pour Ogier en WEC

Une première course mouvementée pour Ogier en WEC