Événements majeurs
Formule 1
01 août
-
04 août
Événement terminé
29 août
-
01 sept.
EL1 dans
12 jours
MotoGP
09 août
-
11 août
Événement terminé

Kubica - Mon handicap n'est pas un frein pour rouler en WEC

partages
commentaires
Kubica - Mon handicap n'est pas un frein pour rouler en WEC
Par :
, Motorsport.com Switzerland
21 nov. 2016 à 09:45

Après ses premiers tests au volant d'une LMP1 sur la voiture de l'équipe ByKolles, lors du Rookie Test de Bahreïn, le pilote polonais assure que la grave blessure qui l'a contraint à stopper sa carrière en F1 ne l'empêchera pas d'évoluer en WEC.

Robert Kubica, ByKolles Racing
Robert Kubica, ByKolles Racing
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing

Début 2011, Robert Kubica avait été victime d'un grave accident lors d'une épreuve de rallye en Italie, le blessant grièvement à la main droite, un drame qui avait mis fin à sa carrière en Formule 1.

Après plusieurs années de rééducation, le natif de Cracovie avait choisi de délaisser les circuits pour son retour à la compétition, choisissant plutôt de s'orienter vers le rallye et le WRC.

Depuis quelques temps cependant, et faute de budget suffisant pour poursuivre son aventure en mondial de rallye, Kubica s'est essayé à plusieurs reprises à la compétition GT, que ce soit notamment en Blancpain, ou en Renault Sport Trophy au volant de la Renault RS01, une voiture qu'il a également pilotée il y a quelques semaines lors des 6 Heures de Vallelunga.

Dimanche, Robert Kubica a créé la surprise en prenant part au Rookie Test du WEC sur le circuit de Bahreïn, où il avait l'opportunité de tester la CLM P1/01 de l'équipe ByKolles, concluant la séance du dimanche après-midi avec un meilleur chrono en 1'47''222, le meilleur chrono de la journée ayant été signé par le nouveau champion du monde Neel Jani en 1'42''137 au volant de la Porsche 919 Hybrid n°2.

"Je suis assez confiant dans le fait de pouvoir aligner de longs relais dans des courses d'Endurance, c'était important de le constater", a expliqué Robert Kubica à Motorsport.com. "Je pense que je peux faire des relais assez longs, et plus qu'un seul."

"Je ne suis pas inquiet quant au fait de me sentir à l'aise dans la voiture et de piloter malgré mon handicap", poursuit le pilote polonais. "Je me suis beaucoup entraîné ces six derniers mois et je suis en bonne forme physiquement."

Je ne suis pas inquiet quant au fait de me sentir à l'aise dans la voiture et de piloter avec mes 'limites'.

Robert Kubica.

Kubica n'a par ailleurs pas caché que le WEC pourrait constituer une belle alternative à la suite de sa carrière. Quant à ses chances d'évoluer dans la discipline dès 2017, il ajoute : "Peut-être oui, si j'en ai envie. Oui, peut-être !"

"La catégorie LMP1, c'est un peu comme la F1 avec des roues couvertes", poursuit-il. "Les voitures d'usine sont bien plus rapides [que celle du ByKolles], un niveau complètement différent, mais le championnat est assez difficile."

"C'était un peu un appel de dernière minute pour ce test, je l'ai appris le jeudi, et je n'ai donc pas eu beaucoup de temps pour me préparer. Je suis juste venu ici pour un simple roulage pour voir si je peux piloter la voiture, et comment cela se passe".

"Avec mon handicap, je ne peux pas piloter toutes les voitures, et nous n'avons pas eu le temps de faire quelque modification que ce soit. Ce n'est donc pas parfait pour moi, mais le but était surtout de venir ici et de voir quelles étaient mes impressions au volant d'une LMP1."

"Physiquement, ce n'était pas un gros problème, c'est plus une question d'espace, et je devrais effectuer quelques ajustements dans le cockpit."

Gustavo Menezes en pointe

Notons que, des trois pilotes rookies sélectionnés par l'ACO pour ce test en LMP1, c'est Gustavo Menezes, champion LMP2 cette saison avec Signatech-Alpine, qui s'est montré le plus rapide avec un chrono de 1'43''626 au volant de la Porsche n°1. Paul-Loup Chatin, qui a pris part à la séance au volant de l'Audi n°7, a vu sa progression perturbée par un ennui de transmission, le pilote français ayant malgré tout signé une belle performance avec un meilleur tour en 1'43''910.

Enfin, Pipo Derani, pilote de la Ligier JS P2 ESM cette saison et notamment vainqueur des 24 Heures de Daytona en début d'année, a bouclé son meilleur tour en 1'44''292 au volant de la Toyota n°5.

Article suivant
Le WEC abandonne le règlement technique LMP1 2018

Article précédent

Le WEC abandonne le règlement technique LMP1 2018

Article suivant

Marc Lieb va perdre son volant en LMP1 chez Porsche en 2017

Marc Lieb va perdre son volant en LMP1 chez Porsche en 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Tests de novembre à Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Robert Kubica
Auteur Emmanuel Rolland
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu