Kubica voulait "quelque chose d'aussi proche que possible de la F1"

Après plusieurs saisons en rallye, et quelques piges en GT, Robert Kubica s'attaquera à un nouveau challenge en 2017, et retrouvera des sensations proches de la discipline reine au volant de la CLM P1/01 de l'équipe ByKolles Racing.

Kubica voulait "quelque chose d'aussi proche que possible de la F1"
Robert Kubica, ByKolles Racing
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing
Robert Kubica, ByKolles Racing
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER
Robert Kubica, ByKolles Racing CLM P1/04 - AER

Après avoir été contraint de mettre fin à sa carrière en F1 suite à un accident de rallye en Italie, qui lui avait grièvement blessé la main droite, le pilote polonais avait tenté une reconversion, disputant le championnat WRC de 2013 à 2015, un épisode qui ne restera pas un grand souvenir pour le natif de Cracovie.

Depuis plus d'un an, Kubica avait repris le chemin des circuits, disputant occasionnellement quelques piges en GT, notamment en Blancpain ou au volant de la Renault RS0,1 dans le cadre du Renault Sport Trophy.

Après un premier test au volant d'une LMP1 sur la CLM P1/01 de l'équipe privée ByKolles Racing, Robert Kubica retrouvera un environnement qui lui sera plus familier, lui qui compte cinq saisons en Formule 1 (2006 à 2010), alors qu'il s'apprête à disputer l'intégralité de la saison du WEC, mais également ses toutes premières 24 Heures du Mans.

"Après ma période en rallye, je recherchais quelque chose aussi proche que possible de la Formule 1", a-t-il expliqué. "C'est exactement ce que j'ai trouvé en LMP1. À la fin de la saison dernière de WEC, j'ai pu effectuer mes premiers tours au volant de la CLM P1/01. Je me suis senti à l'aise dans la voiture assez rapidement et j'ai pu élever mon rythme de manière régulière."

Une première très attendue au Mans

"Avec encore plus d'expérience, je suis certain de pouvoir en extraire davantage de performance encore", poursuit le Polonais. "J'ai déjà hâte de disputer le Prologue à Monza, et l'ouverture de la saison à Silverstone. L'équipe très professionnelle du ByKolles Racing continuera à apporter des améliorations à la voiture au cours de la saison."

"Je suis heureux de faire partie de cela. Le WEC, c'est de la course sur des circuits que je connais bien depuis mon passage en Formule 1. À l'exception du Mans. J'ai entendu tant de bonnes choses à propos de cette épreuve dans la Sarthe. Je suis très excité à l'idée de prendre mon premier départ de cette course de 24 Heures."

Robert Kubica fera équipe avec Oliver Webb, le Britannique disputant cette année sa troisième saison en WEC, et la deuxième d'affilée avec l'équipe ByKolles Racing. L'identité du troisième pilote de l'équipage sera annoncée ultérieurement.

partages
commentaires
La liste des 28 engagés en WEC en 2017
Article précédent

La liste des 28 engagés en WEC en 2017

Article suivant

Tréluyer : "J’espère faire du GT et du Rallycross"

Tréluyer : "J’espère faire du GT et du Rallycross"
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021