La passe de quatre pour Porsche à Austin ?

Invaincue depuis les 6 Heures de Spa en mai dernier, l'équipe Porsche entend bien poursuivre sa domination au Texas ce week-end, à l'occasion des 6 Heures d'Austin, où la formation avait dominé les débats il y a un an.

La passe de quatre pour Porsche à Austin ?
Podium: les vainqueurs, #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Mark Webber, Brendon Hartley, Timo Bernhard
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Romain Dumas, Porsche Team
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley; #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb

Alors que les 6 Heures de Mexico ont symbolisé le cap de la mi-saison, la position du constructeur allemand est plus que confortable. Vainqueur de la manche d'ouverture à Silverstone, puis vainqueur in extremis des 24 Heures du Mans, l'équipage de la Porsche n°2 - Marc Lieb, Neel Jani et Romain Dumas -, s'est installé solidement en tête du classement provisoire.

Par la suite, les trois hommes - également deuxièmes de la seconde manche de la saison à Spa -, ont été moins en réussite avec une victoire compromise par un accrochage avec une GT sur le Nürburgring, puis avec une LMP2 récemment à Mexico. Mais leurs deux quatrièmes places leur permettent de voir encore venir, avec pas moins de 41 points d'avance sur les pilotes Toyota Mike Conway/Stéphane Sarrazin/Kamui Kobayashi, et ont l'occasion d'assommer la concurrence ce week-end au Texas.

Un circuit sur lequel les Porsche s'étaient montrées à leur aise l'an passé, en décrochant les deux premières positions sur la grille lors des qualifications, avant que Mark Webber,Brendon Hartley et Timo Bernhard ne s'imposent à l'issue des six heures de course.

À noter que la course des 6 Heures d'Austin présentera la particularité de débuter à 18h00 locales, alors que le soleil se couchera aux alentours de 19h30, ce qui implique qu'une grande partie de l'épreuve sera disputée de nuit.

"Le Circuit des Amériques est une superbe piste avec une belle atmosphère et un bon mélange de virages rapides, de longues lignes droites et de virages plus serrés", explique Romain Dumas. "C'est comme s'il était fait pour nos prototypes LMP. Nous nous sommes montrés performants ici lors des deux dernières années, et j'espère que nous serons en bonne forme cette fois encore. Les conditions climatiques peuvent être imprévisibles. Il y a deux ans, nous avons eu droit à un terrible déluge. Mais si cela reste sec, nous devons être attentifs à notre monte de pneumatiques."

Mais l'équipage en forme chez Porsche, c'est bien celui de la n°1. Après un début de saison extrêmement compliqué - abandon à Silverstone, une 16e place à Spa et une 10e place au Mans -, Mark Webber, Timo Bernhard et Brendon Hartley sont revenus aux affaires en remportant coup sur coup les deux dernières courses en dates, sur le Nürburgring puis à Mexico. 

Grâce à ce dernier succès, le trio est remonté au 5e rang du classement général, et revient plus en confiance que jamais sur le circuit d'Austin, où il s'était imposé l'an passé.

Comme un parfum de 24 Heures du Mans 

"C'est toujours sympa de courir aux États-Unis", commente Mark Webber. "À Austin, mes premières expériences étaient au volant d'une Formule 1, qui est un peu plus agile, surtout dans le premier secteur, mais la différence la plus grande est que lors d'un Grand Prix, vous ne devez pas composer avec le trafic des voitures auxquelles vous devez prendre un tour."

"La piste d'Austin est très exigeante et est magnifique pour nos prototypes", poursuit le pilote australien. "C'est différent de Mexico City : sur le COTA, la 919 peut vraiment lâcher les chevaux. J'aime aussi rouler de nuit. Nos voitures sont capables de le faire et cela procurera une sensation proche du Mans."

"Nous ne serons pas aussi dominateurs qu'en 2015 au Texas mais, bien sûr, notre équipage voudra répéter la victoire de l'an passé. Le circuit peut être difficile à plusieurs points de vue. Les températures sont extrêmes et le temps peut être également très changeant."

 

partages
commentaires
Kévin Estre de retour en WEC avec Proton Competition
Article précédent

Kévin Estre de retour en WEC avec Proton Competition

Article suivant

Audi à la poursuite de Porsche à Austin

Audi à la poursuite de Porsche à Austin
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021