WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
20 jours

La volonté de faire du LMP1 privé "l'antichambre du LMP1 hybride"

partages
commentaires
La volonté de faire du LMP1 privé "l'antichambre du LMP1 hybride"
Par :
10 avr. 2016 à 17:30

À la croisée des chemins, le LMP1 privé pourrait faire sa mutation dès 2017 pour devenir une passerelle "naturelle" entre le LMP2 et le LMP1 d'usine. C'est la volonté affichée par Pierre Fillon et Gérard Neveu.

#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Simon Trummer, Pierre Kaffer, Oliver Webb
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr.
Gerard Neveu, Directeur Général du WEC avec Lindsay Owen-Jones, Président de la Commission endurance de la FIA et Pierre Fillon, Président de l'ACO
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Simon Trummer, Pierre Kaffer
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Dominik Kraihamer, Alexandre Imperatori
#12 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Nelson Piquet Jr.
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Simon Trummer, Pierre Kaffer, Oliver Webb
Gerad Neveu, CEO FIA WEC
#13 Rebellion Racing Rebellion R-One AER: Matheo Tuscher, Dominik Kraihamer, Alexandre Imperatori
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Simon Trummer, Pierre Kaffer, Oliver Webb

Le Championnat du monde d’Endurance reprend ses droits le week-end prochain, avec la manche d’ouverture des 6 Heures de Silverstone. Une nouvelle fois, le plateau proposé cette année est de qualité : lutte au sommet entre les constructeurs du LMP1, concurrence accrue en LMP2 et plateau de rêve en LMGTE avec l’arrivée de Ford pour concurrencer les marques de prestige déjà bien installées. 

Des succès qui mettent d’autant plus en valeur le travail qui se porte désormais sur le LMP1 privé, qui ne comptera à nouveau que trois voitures avec les deux mêmes équipes que l’année passée, Rebellion et ByKolles. Une catégorie pour laquelle l’ACO et le FIA WEC cherchent un avenir meilleur, avec l’ambition d’y voir davantage de concurrents s’engager l’année prochaine. 

"Il y a un groupe de travail qui a été mis en place pour pouvoir améliorer le LMP1 privé, qu’il soit plus proche en performance, sans augmenter les coûts", précise Pierre Fillon, président de l’ACO. "Il y a des moyens techniques de le faire, de façon à ce qu’ils aient eux aussi leurs chances de gagner. Évidemment, ils auront du mal à battre les grandes marques comme Audi, Porsche et Toyota, mais s’il leur arrive quelque chose ils seront en mesure d’en profiter, ce qui n’était pas le cas."

Des propositions pour 2017

Ce groupe de travail réunit un certain nombre d’acteurs autour d’une même table et devrait rendre un rapport synthétique très rapidement, comportant des idées et des propositions. Ces dernières seront ensuite soumises à la Commission Endurance, avec l’ambition, si possible, de les appliquer dès 2017. 

"L’idée est de donner de la visibilité à ceux qui sont là aujourd’hui et à ceux qui veulent venir, car on sait qu’il y a des candidats pour venir dans cette catégorie", ajoute Pierre Fillon, à l’heure où l’on sait que les constructeurs qui ne figurent pas parmi les quatre sélectionnés pour le nouveau tournant du LMP2 en 2017 pourraient se manifester. Mais pas seulement.

La problématique est à la fois technique et économique, comme le souligne également Gérard Neveu, directeur général du FIA WEC. Celui-ci souligne la nécessité de "garantir un règlement qui, dès 2017, puisse permettre d’avoir un business model et des performances par le règlement technique qui donneraient à ces voitures une raison d’exister sur la grille et d’avoir un programme très engageant, tout en respectant les limites de budget".

Une filière de pilotes

Car le LMP1 privé a un avenir pour se fondre davantage dans une "filière qui est en train de fonctionner", comme s’en félicite Pierre Fillon. Les récentes saisons ont en effet démontré que la pyramide de l’Endurance pouvait proposer des parcours qui sont de moins en moins considérés comme une alternative par de jeunes pilotes, mais comme un objectif très clair. 

"On est en train d’arriver petit à petit à faire rêver des gosses qui voulaient faire du sport auto, et le rêve n’est plus systématiquement la Formule 1", se réjouit Gérard Neveu. "Proposer aujourd’hui à un pilote de 19 ou 20 ans de se mettre dans le baquet d’une Porsche LMP1, il ne considérerait pas ça comme dévaluant. Ça va dans le bon sens et ça va aider. C’est aussi pour ça qu’il faut absolument que le LMP1 privé soit conforté dans sa position, car ce sera l’antichambre du LMP1 Hybride et ça fera partie de l’évolution naturelle."

Article suivant
Vidéo - Notre clip du Prologue 2016 du WEC !

Article précédent

Vidéo - Notre clip du Prologue 2016 du WEC !

Article suivant

Guide 2016 - Les forces en présence du FIA WEC

Guide 2016 - Les forces en présence du FIA WEC
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Équipes Kolles Racing , Rebellion Racing
Auteur Basile Davoine