Lamborghini débarquera en WEC en 2024

Lamborghini va rejoindre le Championnat du monde d'Endurance de la FIA et l'IMSA en 2024 avec un nouveau prototype LMDh.

Lamborghini débarquera en WEC en 2024
Charger le lecteur audio

Lamborghini Squadra Corse, la division sport automobile du constructeur italien, a confirmé ce jeudi qu'elle s'engagerait pour la première fois dans la catégorie reine de l'Endurance, en WEC et en IMSA, à compter de 2024. Cela fait suite à une série de déclarations de la part de Giorgio Sanna, le responsable de la structure, mettant en avant l'intention de développer une voiture en vue de 2023.

La marque n'a pas encore donné de détails concernant ses partenaires techniques en LMDh, mais Ligier sera vraisemblablement de la partie, en tant que l'une des quatre entreprises qui disposent de la licence pour fournir des châssis LMP2 qui seront la base des LMDh. Il s'agira du premier partenaire de la marque française, Oreca, Dallara et Multimatic en ayant chacun déjà annoncé un.

La confirmation de cette alliance entre Lamborghini et Ligier est attendue en juillet lors d'une future annonce, qui devrait également rendre publique la configuration du nouveau moteur à combustion interne de la voiture.

Le PDG de Lamborghini, Stephan Winkelmann, a déclaré : "Ce passage dans la catégorie la plus importante de l'Endurance marque une étape importante pour notre entreprise. Nous allons nous mesurer aux meilleurs, sur les terrains de compétition les plus exigeants. D'une part, cela donnera encore plus de visibilité à notre programme de sport automobile, qui connaît un grand succès, mais cela nous permettra également de tester les technologies futures : nos prototypes LMDh deviendront notre laboratoire à ciel ouvert le plus sophistiqué sur quatre roues."

La marque du groupe Volkswagen ajoute ainsi le LMDh au GT3 et aux courses monotypes (en Super Trofeo) à son portefeuille d'activités. C'est le septième constructeur à s'engager en LMDh après Audi, Porsche, Acura, BMW, Cadillac et Alpine, même si le programme Audi est officiellement suspendu et semble avoir même été abandonné plus tôt cette année.

Initialement, l'idée était de s'appuyer comme Audi sur le projet mené par Porsche, qui se réalise en conjonction avec Multimatic. Toutefois, Lamborghini va retrouver dans sa relation avec Ligier des liens avec un groupe plus large avec lequel il entretient déjà un partenariat. En effet, HP Composites, basé en Italie, fait partie comme Ligier du groupe Everspeed de Jacques Nicolet et produit des pièces pour l'Huracán GT3 et les voitures de Super Trofeo.

Lamborghini reproduira dans les catégories de pointe du WEC et de l'IMSA, respectivement appelées Hypercar et GTP, le modèle du programme GT3 de la marque, à savoir qu'il n'y aura pas d'équipe d'usine dans les deux cas. Lamborghini soutiendra plutôt les activités de ses clients de la même manière qu'avec la Huracán GT3 Evo dans des championnats tels que le GT World Challenge Europe, le DTM et le GT Daytona en IMSA.

Sanna a justement fait allusion à cela dans l'annonce concernant le programme LMDh, en indiquant que le nouveau programme offrira "l'opportunité unique d'étendre [les] activités de courses clients à de nouvelles plateformes et de renforcer [le] partenariat à long terme avec les équipes et les pilotes clients".

Lamborghini prête par exemple des pilotes de sa structure d'usine pour courir avec la Huracán. Ce n'est d'ailleurs pas une coïncidence de voir Mirko Bortolotti, pilote d'usine de la marque, acquérir de l'expérience en prototype LMP2 au Mans cette année avec l'équipe belge WRT, vainqueur de la catégorie aux 24 Heures en 2021.

Parmi les teams avec lesquelles Lamborghini est en négociations, l'on compte Prema, qui a rejoint le LMP2 en WEC cette année. Lamborghini et Prema ont tous deux souligné qu'aucun accord n'avait été conclu jusqu'à présent.

Lire aussi :

partages
commentaires
Penske manque le podium mais poursuit son apprentissage en WEC
Article précédent

Penske manque le podium mais poursuit son apprentissage en WEC

Article suivant

Porsche a déjà engrangé 6000 km avec son proto LMDh

Porsche a déjà engrangé 6000 km avec son proto LMDh