Lapierre : "Savoir comment la voiture vieillit en six heures"

Après avoir flirté avec la pole position, la troisième Toyota alignée ce week-end à Spa-Francorchamps s'élancera depuis la deuxième ligne cet après-midi.

Lapierre : "Savoir comment la voiture vieillit en six heures"
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
Nicolas Lapierre, Toyota Gazoo Racing
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, #9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
Sébastien Buemi, Nicolas Lapierre, Toyota Gazoo Racing
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre

B.D., Spa-Francorchamps - À 14h30 ce samedi, Nicolas Lapierre prendra le départ des 6 Heures de Spa au volant de la Toyota #9. Gêné par le trafic en qualifications, alors que la pole position paraissait accessible, le Français revient avec Motorsport.com sur son début de week-end ainsi que sur les enjeux de la course.

Nicolas, quel est le sentiment qui domine après ces qualifications ?

On est contents d'être là, en troisième position, pour notre première qualif, c'est pas mal. Maintenant, on aurait espéré un peu mieux, surtout après le premier run de Stéphane [Sarrazin], qui a super bien roulé. On pensait qu'on avait les moyens d'aller chercher cette pole position. On a été embêté par le trafic, le drapeau rouge, c'était un peu chaotique pour nous. On part de là, on sait qu'il y a un beau potentiel. Ce sera une course difficile, surtout pour nous avec le kit Le Mans, on a moins de charge aérodynamique donc on souffrira certainement un peu plus de la dégradation pneumatique que les autres. Maintenant, dans le trafic on devrait être un peu mieux car on a une vitesse de pointe un peu plus élevée. On verra où ça nous mène, mais ce sera une course assez excitante.

Votre stratégie de course sera-t-elle forcément différente de celle des deux autres Toyota ?

La stratégie est assez simple, elle sera la même pour toutes les voitures. On va voir comment ça se dégrade au fil des relais. C'est sûr que c'est la grande inconnue, mais dans le nombre de tours et la stratégie, ce sera pareil.

Avez-vous récolté des données encourageantes en vue du Mans ?

C'est surtout en course qu'il faudra emmagasiner un paquet de données dans le trafic, savoir comment la voiture vieillit au cours de ces six heures. On est assez confiants, on a fait pas mal de simulations de 24 ou 30 heures pendant l'hiver, et pour l'instant on n'a pas eu trop de soucis. On arrive avec pas mal de confiance sur la fiabilité et la performance de notre voiture. Après, ce sera intéressant de voir ce que font nos concurrents.

Ce week-end est également important pour la cohésion de votre équipage et pour l'intégration de Yuji Kunimoto ?

C'est super. Pour Yuji, ce n'est quand même pas évident, car à chaque fois qu'il vient en Europe c'est un nouveau circuit, dans une voiture qu'il ne connaît pas super bien. Mais il fait du très bon boulot. En course, il aura beaucoup plus de temps pour rouler et apprendre encore plus la voiture, ce qui reste notre principal objectif pour cette course, se préparer pour Le Mans. Il va rouler et après ça on sera prêt pour les 24 heures.

L'équipe qui est autour de vous doit elle aussi se préparer en vue du Mans.

C'est un mélange, avec une partie qui fait des essais, une partie qui est nouvelle. Globalement, c'est une équipe qui a un peu moins d'expérience que sur les deux autres voitures, donc cette course-là sera vraiment très utile. 

partages
commentaires
La grille de départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps
Article précédent

La grille de départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps

Article suivant

Toyota ne s'attendait pas à des chronos si rapides

Toyota ne s'attendait pas à des chronos si rapides
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021