Laurens Vanthoor prêt à franchir "l'ultime étape" de sa carrière

Laurens Vanthoor, qui avait déjà frôlé une arrivée en LMP1 avec Audi, fera le grand saut avec Porsche en LMDh l'année prochaine. La consécration ?

Laurens Vanthoor prêt à franchir "l'ultime étape" de sa carrière
Charger le lecteur audio

Il est l'un des dix pilotes d'ores et déjà officiellement sélectionnés par Porsche pour participer au programme LMDh l'an prochain. À 31 ans, Laurens Vanthoor se sent prêt à franchir le pas, lui qui sera au volant de la Porsche 963 en WEC et/ou en IMSA. Il sera notamment accompagné par d'autres pilotes GT de la marque qu'il connaît bien, tels Kévin Estre, Michael Christensen, Matt Campbell ou encore Mathieu Jaminet. Se joindront également au programme André Lotterer, Felipe Nasr et Dane Cameron, tandis que deux places sont encore à attribuer.

Jouer la victoire au classement général sur des épreuves mythiques comme les 24 Heures du Mans ou les 24 Heures de Daytona, "c'est quelque chose dont j'ai rêvé pendant ces dix dernières années", admet Laurens Vanthoor : "C'est l'ultime étape que je souhaitais atteindre dans ma carrière".

Le Belge pilote pour Porsche depuis 2017 avec de nombreux succès à la clé, y compris dans la catégorie LMGTE Pro au Mans en 2018. Il était auparavant membre du giron Audi et avait à l'époque déjà l'ambition de s'aventurer en prototype avec la marque aux anneaux pour rejoindre Oliver Jarvis, René Rast ou Filipe Albuquerque. Il avait d'ailleurs couru au Mans en LMP2 lors des éditions 2015 et 2016 en guise de préparation, mais le constructeur d'Ingolstadt avait ensuite brutalement mis un terme à son engagement en LMP1. Aujourd'hui, Laurens Vanthoor se sent plus que jamais prêt à endosser ce nouveau rôle.

"C'est quelque chose dont on ne se rend pas compte quand on est plus jeune", explique-t-il. "Je suis content que ça arrive maintenant, car au cours des dernières années, j'ai appris beaucoup, surtout quand j'ai rejoint Porsche et que j'ai participé à différents types de course en Amérique, et plus en Endurance aussi avec un constructeur comme ça. C'est sûr que je suis beaucoup plus expérimenté et prêt à ça que je ne l'étais à l'époque d'Audi, et je le comprends maintenant aussi. J'ai désormais 31 ans et je considère cette étape vers le LMDh comme la dernière de ma carrière. Je suis au plus haut niveau d'expérience et je ne suis pas encore trop vieux, donc appelons ça le sommet d'une carrière, et je pense que c'est un timing parfait."

Laurens Vanthoor révèle que son implication dans le retour en prototype de Porsche s'est en grande partie décidé dès l'été 2021, ce qui lui a laissé le temps de s'y préparer. Il tient toutefois à conclure au mieux ses engagements actuels en GT.

"Je ne suis pas vraiment distrait par ça", assure-t-il. "Je sais que ça arrive, car on fait des essais et c'est sûr qu'une partie du cerveau travaille dessus, mais une fois que [l'annonce] est faite, on n'y pense plus vraiment, on se concentre plutôt sur le fait de bien faire les choses. Quelle que soit la course que je fais, je veux gagner, à 100%. Même si je sais que mon avenir est tourné vers autre chose, je veux finir ce projet sur une note positive."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

La Cadillac LMDh poursuit son déverminage

Lamborghini officialise deux pilotes en LMDh