Le WEC réfléchit à une course finale de plus de six heures

Les dirigeants du FIA WEC étudient l'idée d'organiser une course d'une durée supérieure à six heures pour la finale de la saison 2018.

Le WEC réfléchit à une course finale de plus de six heures
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#25 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonathan Adam, Daniel Serra, #66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson

Cette idée figure parmi une liste de plusieurs aménagements étudiés pour modifier le format du Championnat du monde d'Endurance. Il y a quelques jours, la possibilité d'organiser des courses qualificatives en GTE a également été soulevée.

"Nous avons des discussions informelles et nous faisons des simulations au sujet de diverses choses", explique Gérard Neveu, directeur général du FIA WEC. "Nous étudions le fait d'organiser une dernière course plus longue, ou de faire une course plus courte quelque part. Il y a de nombreuses opportunités et possibilités différentes, mais nous ne disons pas que nous le ferons comme ça l'année prochaine."

En cas d'organisation d'une dernière course plus longue, le système d'attribution des points pourrait également être revu. Actuellement, le système de points se conforme au barème FIA, mais les unités sont doublées pour les 24 Heures du Mans. À l'exception de 2012, année inaugurale du WEC qui avait incorporé les 12 Heures de Sebring à son calendrier, aucune course n'a jamais duré plus de six heures, en dehors de la classique mancelle.

L'objectif avec les discussions actuellement menées est de trouver un moyen de garder le championnat ouvert dans toutes les catégories après Le Mans, qui s'avère très souvent décisif dans l'attribution du titre. Des aménagements du calendrier ne sont pas non plus exclus. "Est-ce que nous continuons avec neuf courses, ou passons-nous à huit courses, ou bien à dix courses ?" s'interroge Gérard Neveu. "Il y a tellement d'options différentes."

Plusieurs épreuves figurant au calendrier 2017 doivent renégocier leur contrat avec le FIA WEC au terme de cette saison. C'est notamment le cas pour les 6 Heures de Silverstone ou encore les 6 Heures de Bahreïn. Néanmoins, Gérard Neveu prévient que, selon toute vraisemblance, "il n'y aura pas de révolution l'année prochaine. Nous voulons une évolution, et l'idée est de mettre en place le meilleur règlement et le meilleur calendrier, tout en conservant l'esprit du championnat."

partages
commentaires
Vergne : "Un podium, ce serait bien !"

Article précédent

Vergne : "Un podium, ce serait bien !"

Article suivant

Qualifs - Porsche souffle la pole position à Toyota !

Qualifs - Porsche souffle la pole position à Toyota !
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021