Leclerc aimerait faire les 24H du Mans avec Ferrari en Hypercar

Charles Leclerc a déclaré qu'il aimerait participer aux 24 Heures du Mans avec Ferrari si l'opportunité se présentait dans le cadre du programme Hypercar de la marque.

Leclerc aimerait faire les 24H du Mans avec Ferrari en Hypercar

Cette semaine, Ferrari a annoncé son retour dans la catégorie reine de l'Endurance en 2023, 50 ans après sa dernière participation en proto. La firme italienne s'engagera donc en Hypercar avec notamment l'ambition de remporter à nouveau les 24 Heures du Mans, sa neuvième et dernière victoire remontant à 1965.

Charles Leclerc, qui avait participé aux 24H du Mans virtuelles organisées par Motorsport Games l'an passé, avait à l'époque déclaré être tenté par l'expérience réelle. Quelques jours après l'annonce du retour de Ferrari, il a renouvelé son souhait et annoncé qu'il était prêt à saisir la moindre opportunité de courir avec Ferrari au Mans.

Lire aussi :

"J'aime Le Mans, j'en ai toujours été fan. Si l'opportunité se présente, alors je serais très heureux de participer. Pour le moment, je me concentre principalement sur la Formule 1. Mais, encore une fois, s'il y a une opportunité, pourquoi pas ?"

Carlos Sainz, de son côté, s'est montré plus réservé mais qualifie le projet de "très intéressant" : "C'est formidable qu'une marque comme Ferrari veuille retenter sa chance au Mans, et j'en serai le principal supporter et le principal fan."

"Mais, en ce qui concerne le pilotage, je pense que nous avons beaucoup de travail à faire ici chez Ferrari et je me concentre entièrement sur la Scuderia Ferrari en Formule 1, et je n'ai pas d'autres projets en tête pour le moment. Je suivrai cela de près, mais c'est encore un peu trop loin."

Binotto ne sera pas aux commandes

L'engagement de Ferrari en Endurance intervient après un processus récent d'évaluation qui a vu l'entreprise italienne renoncer à une entrée en IndyCar. Mais Mattia Binotto, le directeur de l'équipe, assure que la décision d'intégrer le WEC n'a rien à voir avec l'introduction en F1 d'un plafond de dépenses.

"Non, ce n'est pas du tout une conséquence du règlement financier", a déclaré le dirigeant italo-suisse. "Le programme a été évalué du point de vue de l'entreprise et nous avons décidé que Ferrari y participerait."

Lire aussi :

Concernant son propre rôle dans l'aventure Hypercar, Binotto ne sera pas aux manettes mais est prêt à aider si besoin. "Serai-je aux commandes ? Je pense que nous devons comprendre que Ferrari est une seule et même entreprise – peu importe qui est responsable et qui est aux commandes."

"Mais non, je ne serai pas directement responsable moi-même. Nous sommes, en tant que Scuderia Ferrari, entièrement concentrés sur le programme F1. Mais il ne fait aucun doute que si, en tant qu'équipe de F1, nous pouvons apporter notre soutien avec un certain savoir-faire, une certaine expertise, nous le ferons parce que, une fois de plus, nous sommes une seule et même entreprise."

partages
commentaires
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Article précédent

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Article suivant

Glickenhaus satisfait du premier test de son Hypercar

Glickenhaus satisfait du premier test de son Hypercar
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021