López : "Le LMP1 comble le vide que la F1 m'a laissé"

L'Argentin, triple Champion du monde de WTCC, prépare sa première saison comme pilote titulaire Toyota LMP1 en WEC.

Membre du junior team Renault F1 il y a dix ans, Jose Maria Lopez occupait également un poste de pilote d'essais pour le constructeur français, sans finalement avoir sa chance pour accéder à la catégorie reine. Rentré au pays pour courir en Tourisme, l'Argentin a fait un retour fracassant en Europe en 2014, décrochant trois titres mondiaux consécutifs en WTCC avec Citroën.

Suite au désengagement de la marque aux chevrons dans cette discipline, il a conservé ses liens avec le groupe français pour faire cette saison son retour en monoplace, en Formule E chez DS Virgin. À 33 ans, López vient également de s'engager dans un autre programme d'usine en Championnat du monde, avec Toyota en LMP1. Un volant pour lequel il a bataillé et a dû faire ses preuves, face à une concurrence certainement relevée.

"Il ne fait aucun doute que c'est quelque chose qui comble le vide que la F1 m'a laissé", dit d'ailleurs López à Motorsport.com en revenant sur sa titularisation. "Aujourd'hui, pouvoir piloter la voiture qui est la plus rapide après une F1 est vraiment génial. Courir au Mans a toujours été un rêve, donc je suis vraiment heureux de participer à cette nouvelle ère avec Toyota."

Plus dur qu'un entretien d'embauche !

Pour décrocher ce baquet, López a dû se montrer convaincant en piste, mais pas seulement. Il a franchi avec brio toutes les étapes définies par le constructeur japonais, qui ne voulait pas faire les choses à moitié pour valider son choix.

"Je suis passé à travers un processus d'évaluation avec plusieurs pilotes", décrit-il. "Il y a eu des journées d'essais très intenses. Comme un entretien d'embauche ; encore bien plus dur que ça ! Ils ont évalué la rapidité, la constance, la régularité, la dégradation que l'on crée sur les pneus, ce que l'on sait concernant le set-up, le retour d'information, la relation avec les ingénieurs, avec les pilotes, si l'on a vraiment l'esprit d'équipe. Il y a beaucoup de choses."

Depuis, les essais et le développement se multiplient pour Toyota, qui affûte la spécification 2017 de sa TS050 Hybrid. Le constructeur nippon était d'ailleurs à Aragón récemment, tandis que le Prologue du WEC se déroulera début avril à Monza, avant le début de la saison à Silverstone.

"Nous avons d'autres essais à venir", confirme López, qui fera équipe avec Mike Conway et Kamui Kobayashi. "Nous sommes sur le développement de la voiture de cette année, donc nous ferons beaucoup d'essais jusqu'à Silverstone."

Propos recueillis par Federico Faturos

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC , 24 heures du Mans
Pilotes José María López
Équipes Toyota Racing
Type d'article Actualités
Tags endurance, lmp1