Lotterer : Après Audi, Porsche "laisse un vide immense"

La décision de Porsche de quitter le LMP1 à l'issue de la saison laisse la catégorie et l'Endurance orphelines d'un constructeur, mais également des pilotes dans l'expectative.

Vendredi matin, Porsche a officialisé ce qui était devenu une crainte légitime : l'arrêt complet et définitif de son programme LMP1 en WEC et aux 24 Heures du Mans dès la fin de cette année. Quelques mois seulement après Audi – marque également propriété du groupe Volkswagen –, le constructeur allemand a fait le choix de la Formule E pour 2019. Difficile de ne pas penser en premier lieu à André Lotterer dans ce contexte. Seul pilote du programme Audi LMP1 encore actif dans la catégorie cette année, l'Allemand vit une nouvelle fois le pire scénario qui soit.

"Pour moi, c'est une triste expérience, deux années de suite", lâche-t-il dans le paddock des 24 Heures de Spa, qu'il a justement été autorisé à disputer pour le compte de la marque aux anneaux. "J'ai évidemment connu cette situation l'année dernière avec Audi, et j'ai fait le choix de venir chez Porsche pour continuer à courir dans cette catégorie. C'est assez triste pour le sport automobile en général, car ça laisse un vide immense. Je m'estime chanceux d'avoir pu en faire partie."

La déception est évidemment perceptible également chez Timo Bernhard. Bien que discret, l'Allemand a été le premier à piloter la Porsche 919 Hybrid en 2014, après avoir participé très activement à son développement. Il s'est également imposé aux 24 Heures du Mans le mois dernier aux côtés d'Earl Bamber et Brendon Hartley, avec qui il occupe la tête du championnat à mi-saison.

"Ça a été un grand honneur de faire partie de ce programme depuis le premier jour, de voir comment il s'est développé en partant de zéro", confie l'Allemand. "Maintenant, l'objectif est d'assurer les deux titres pour Porsche. Nous avons cinq courses de plus, et je profiterai de chaque tour. La 919 est la voiture que j'aie pilotée qui me donne le plus de plaisir."

Un avenir avec Porsche en Formule E ?

Une fois le rideau baissé sur le programme LMP1, les pilotes du programme devront donc trouver un nouveau défi pour l'année prochaine. Porsche a déjà indiqué que tous resteraient sous contrat, alors que la marque sera toujours engagée en Endurance en GTE avec la 911, tout en préparant son arrivée en Formule E pour 2019.

Alors qu'il roule en monoplace en Super Formula au Japon, André Lotterer a jusqu'ici été plutôt critique envers la Formule E, mais ne ferme néanmoins aucune porte.

"Je suis ouvert à de nouveaux défis", assure-t-il. "Il est inutile de s'accrocher à quelque chose qui n'est plus là. Au début, les gens qui étaient habitués au sport automobile traditionnel n'étaient pas très impressionnés [par la Formule E], mais je pense pas que l'on puisse comparer. Ce n'est pas juste. Ça semble vraiment avoir un très bel avenir. Une fois qu'ils commenceront à introduire des technologies plus modernes avec davantage de performance, ce sera intéressant sur ce type de circuit. Ils ont de très bons pilotes impliqués, donc ce serait sympa de les défier."

Pour Timo Bernhard, la porte n'est pas fermée non plus. Fidèle parmi les fidèles, le pilote de 36 ans entend avant tout donner la priorité au fait de continuer sa carrière avec Porsche : "Globalement, la Formule E est un championnat très prometteur. Il y a beaucoup de constructeurs qui y vont. Pour moi, la chose la plus importante est de rester avec la marque. Je resterai avec Porsche, c'est certain. Pour le programme, nous devrons regarder ce qui se passe."

Propos recueillis par Filip Cleeren 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC , 24 heures du Mans
Pilotes André Lotterer , Timo Bernhard
Équipes Porsche Team
Type d'article Actualités