Lotterer : "Triste" que les privés ne puissent pas rivaliser avec Toyota

André Lotterer estime triste que les équipes privées LMP1 ne puissent pas rivaliser avec Toyota pour la victoire dans le championnat WEC cette saison.

Lotterer : "Triste" que les privés ne puissent pas rivaliser avec Toyota
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Les vainqueurs #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
Les vainqueurs #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
Sur le podium : le vainqueur #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Kazuki Nakajima, le troisième #1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer

Lotterer et ses équipiers de la Rebellion Racing R-13 Gibson numéro 1, Neel Jani et Bruno Senna, ont été "les meilleurs des autres" lors de l'ouverture de la saison du WEC, à Spa plus tôt ce mois-ci, en terminant à deux tours de la Toyota victorieuse. Ils furent plus tard disqualifiés après que les officiels ont remarqué une usure trop importante du fond plat de la R-13.

La domination des Toyota a fait suite à un changement de l'EoT en LMP1, de sorte à ralentir les équipes privées à Spa, ce qui a poussé Rebellion, au regard du résultat final en Belgique, a déclarer qu'il était nécessaire de changer l'EoT pour que le LMP1 reste "attirant".

S'exprimant auprès de Motorsport.com le week-end dernier lors des 24 Heures du Nürburgring, Lotterer a indiqué s'être rendu à Spa en sachant que les deux Toyota TS050 seraient "sur une autre planète".

"Pour être honnête, je n'avais aucune attente", a déclaré Lotterer. "Je veux dire, je viens de chez Audi et Porsche. Je connais le potentiel de ces voitures. Nous ne serons jamais capables de les atteindre même si vous nous donnez beaucoup de puissance et un système quatre roues motrices. C'est simplement une autre planète."

Interrogé sur ses ambitions pour les 24 Heures du mans, il a ajouté : "Voyons voir ce qu'ils font avec l'EoT. Mais nous ne sommes pas autorisés à aller plus vite qu'eux selon le règlement, donc la seule stratégie est d'être régulier et fiable. S'ils ont un problème, il est possible [de battre Toyota], mais cela dépend de l'importance du problème en question. Sur le rythme pur, ils seront imbattables."

Lotterer fait référence à la promesse faite à Toyota par les organisateurs du WEC d'un avantage d'une demi-seconde par tour sur le Circuit de la Sarthe. Toute voiture LMP1 non-hybride qui serait plus rapide en vitesse absolue serait susceptible de recevoir une pénalité car cela constituerait une entorse à l'EoT.

"C'est ainsi qu'ils ont organisé le championnat et nous devons faire avec. Même si nous sommes plus rapides, nous n'avons pas le droit d'aller plus vite qu'eux selon le règlement. C'est assez compliqué à suivre et à comprendre [pour les fans], et je ne pense même pas qu'ils devraient savoir cela, car c'est assez triste d'avoir un règlement dans lequel vous n'êtes pas autorisé à aller plus vite qu'un autre concurrent."

partages
commentaires
Todt veut entre trois et dix constructeurs en LMP1

Article précédent

Todt veut entre trois et dix constructeurs en LMP1

Article suivant

Button "très impressionné" par son roulage en LMP1

Button "très impressionné" par son roulage en LMP1
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021