WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
20 jours

Manor n'exclut pas un projet en LMP1

partages
commentaires
Manor n'exclut pas un projet en LMP1
Par :
12 avr. 2016 à 16:30

À la tête de Manor en WEC, John Booth n’exclut pas la possibilité de voir son équipe passer dans la catégorie LMP1 à l’avenir. 

#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes
Graeme Lowdon, CEO Manor Marussia F1 Team avec John Booth, Team Principal Manor Marussia F1 Team
#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes
#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes
#44 Manor Oreca 05 - Nissan : Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes
#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes
#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Tor Graves, Matthew Rao, Will Steves, James Jakes

Manor va faire ses grands débuts en FIA WEC ce week-end à Silverstone, dans la catégorie LMP2. John Booth et Graeme Lowdon, anciens dirigeants historiques de l’écurie Manor en Formule 1, alignent cette année deux prototypes ORECA 05 à moteur Nissan. Un signe fort pour une première en Endurance, avec un line-up de pilotes qui conforte les ambitions de l’équipe britannique. 

À l’heure où il s’agit de négocier au mieux ces grands débuts, Manor n’oublie pas de penser à son avenir dans la discipline, avec l’éventualité d’un engagement en LMP1. Tout dépendra des décisions attendues concernant l’avenir du LMP1 privé, qui se cantonne actuellement à trois voitures seulement. 

"Il sera intéressant de voir vers quoi vont aller les règles d'ici deux ans", a confié John Booth à Motorsport.com. "Le LMP1 privé semble bloqué entre deux catégories [le LMP1 Hybride et le LMP2]. À moins d’un changement de règlement, ils ne peuvent pas concourir pour le classement général. Nous pourrions alors avoir davantage d’intérêt. Mais oui, c’est certain, il faut voir comment vont se décider les règles."

Une opportunité qui ne dépend pas seulement du futur règlement mais également du budget. "Il y a beaucoup de facteurs", confirme Booth. "Mais nous serions intéressés, c’est certain."

Gagner (le respect)

Pour l’heure, Manor a intégré une catégorie LMP2 plus relevée que jamais, où les concurrents pour le titre sont extrêmement nombreux. Le premier objectif est donc d’y gagner ses galons, et d’apprendre vite pour être perçu "comme une équipe très professionnelle". "Nous voulons gagner le respect de beaucoup de monde dans la pitlane", ajoute Booth. "C’est exactement notre intention en venant en WEC."

En un temps quasiment record, Booth et Lowdon ont mis sur pied un projet qui semble plus que jamais tenir la route, passant même d’une seule à deux voitures engagées à plein temps dans le championnat. Le recrutement a été plus facile que ce que les deux hommes attendaient, et c’est une bonne nouvelle, car lorsque l’on parle d’apprentissage rapide, il s’agit de celui du chemin de la victoire. 

"Nous devons apprendre, mais nous allons apprendre vite", prévient Booth. "Silverstone sera une étape, Spa en sera une autre, puis il y aura Le Mans. Nous voulons améliorer notre performance à chaque fois."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Article suivant
Un package aéro spécifique pour Porsche à Silverstone

Article précédent

Un package aéro spécifique pour Porsche à Silverstone

Article suivant

À Silverstone, Toyota va savoir

À Silverstone, Toyota va savoir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Équipes Manor Motorsport
Auteur Basile Davoine