WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé

McLaren étudie un retour au Mans en 2021

partages
commentaires
McLaren étudie un retour au Mans en 2021
Par :
17 déc. 2018 à 12:34

McLaren pourrait être sur la grille du FIA WEC avec un concept Hypercar durant la deuxième moitié de la saison 2020-2021, qui sera la première de cette nouvelle formule.

En octobre, McLaren avait écarté la possibilité de s'engager dans la nouvelle catégorie dès son entrée en vigueur en septembre 2020. Cependant, l'hypothèse de voir le constructeur britannique rejoindre la grille un peu plus tard et lors de cette même saison n'est plus improbable. Selon Zak Brown, ce programme éventuel est actuellement "en discussion".

Il y a dix jours a été dévoilé dans sa totalité le règlement de la catégorie Hypercar/LMP1, dont le nouveau nom définitif sera connu le mois prochain. McLaren avait participé à son élaboration en intégrant les groupes de travail, et conserve un intérêt pour la discipline. "C'est vraiment quelque chose que nous sommes en train d'évaluer, même si je n'appellerais pas ça un projet pour l'instant", explique Zak Brown, PDG de McLaren Racing, à Motorsport.com.

Lire aussi :

Si McLaren prenait la décision de participer à la deuxième partie de la saison inaugurale du nouveau règlement, cela lui permettrait notamment de faire son grand retour aux 24 Heures du Mans dès l'édition 2021. Une perspective que les organisateurs apprécieraient énormément, mais qui ne peut pas se faire dans n'importe quelles conditions. Du côté de Woking, pour participer à la classique mancelle, on exclut totalement l'idée de s'y présenter sans avoir pris part à d'autres épreuves auparavant. 

"Ce serait risqué de faire nos débuts [avec une nouvelle voiture] au Mans en 2021, donc il faudrait que nous soyons prêt une ou deux courses avant", prévient Zak Brown. "Le fait d'être prêt à courir ou non en avril ou en mai 2021 dépendra de la rapidité avec laquelle nous pouvons prendre une décision."

Hypercar concepts

La publication du règlement couvrant la période 2020-2025, et ratifié par le dernier Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, rapproche inéluctablement McLaren de cette décision. Néanmoins, la marque britannique ne fixe aucune date butoir, espérant trancher d'ici l'été 2019. 

"Nous sommes plus proches d'une décision maintenant que le règlement est définitif", reconnaît Zak Brown. "Nous sommes ravis de la manière dont ça a abouti, donc la balle est désormais dans notre camp et nous y travaillons. Il y a beaucoup de choses à prendre en considération : nous devons tout mettre en place techniquement et financièrement et nous devons tenir compte de la Formule 1, qui restera notre priorité."

Vainqueur de l'édition 1995, McLaren n'a plus fait son apparition aux 24 Heures du Mans depuis 1998, où la McLaren F1 GTR avait pris la quatrième place du classement général. 

Outre la firme britannique, on sait que cinq autres constructeurs étudient de près la future catégorie reine du WEC et analysent la possibilité de s'y engager ou non. C'est le cas de Toyota, Aston Martin, Ferrari, Ford et BMW. La marque bavaroise a toutefois fait comprendre qu'elle devrait renoncer.

Propos recueillis par Gary Watkins  

McLaren Senna GTR Concept

McLaren Senna GTR Concept

Photo de: McLaren Automotive Limited

Article suivant
Toyota : "L'EoT n'est pas là pour donner des victoires"

Article précédent

Toyota : "L'EoT n'est pas là pour donner des victoires"

Article suivant

Le WEC et Le Mans comme une évidence pour Sirotkin

Le WEC et Le Mans comme une évidence pour Sirotkin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , 24 heures du Mans , WEC
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine