WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
22 jours

McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion

partages
commentaires
McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion
Par :
15 juin 2019 à 12:34

McLaren continue d'évaluer ses options et envisage toujours la possibilité de s'engager en Endurance ainsi qu'aux 24 Heures du Mans à l'horizon 2021, alors que la nouvelle réglementation a été présentée en fin de semaine.

B.D., Le Mans - Au lendemain de l'annonce du nouveau règlement hypercar pour le WEC, qui entrera en vigueur lors de la saison 2020-2021, McLaren a désormais toutes les cartes en main pour réfléchir à une éventuelle implication. L'écurie britannique écarte toute possibilité de s'engager dès la première saison de cette nouvelle catégorie, amenée à succéder au LMP1, mais pourrait l'envisager pour la fin de ce premier exercice, avec en ligne de mire les 24 Heures du Mans 2021. Car cette échéance s'avère commune à une autre : celle de la refonte de la F1. Pour McLaren, l'occasion pourrait donc être belle, en tablant notamment sur la réduction des coûts annoncée en catégorie reine. 

Lire aussi :

"C'est bien qu'ils aient finalisé et annoncé ça [le règlement], car cela nous donne de quoi réagir", explique Zak Brown, présent dans le paddock manceau ce samedi. "Dans l'ensemble, nous sommes satisfaits par la direction prise. Nous travaillerons tous ensemble pour voir comment procéder si nous le faisons, comment le faire, quand le faire. Tout cela fait partie de l'analyse sur comment et quand nous aimerions le faire. Le plafonnement des budgets arrive en 2021 [en F1], et nous pourrions donc être prêts pour être ici au plus tôt en 2021. Il faut donc voir comment restructurer l'intégralité de l'organisation, c'est le moment opportun."

Si le choix de venir en Endurance sera intrinsèquement lié à la stratégie globale de McLaren, chaque programme conservera son indépendance, et il en va de même pour les éventuelles activités IndyCar de la marque. "Toutes nos décisions pour la compétition sont prises indépendamment les unes des autres", prévient Zak Brown. "Ça n'aurait rien à voir avec notre écurie de F1, et il faudrait mettre une équipe en place. Cela ne viendra pas perturber nos activités en F1. La F1 doit avoir du sens économiquement, ce qui n'est pas le cas actuellement, mais nous espérons que ce sera plus viable avec les budgets plafonnés. Nous ferions tout ça indépendamment, non seulement techniquement mais aussi fiscalement."

Au niveau technique, McLaren doit également étudier les possibilités, mais pencherait pour l'option permettant d'adapter une hypercar depuis un modèle de route. "Nous voulons courir avec ce que nous vendons, et utiliser la compétition comme plateforme technologique pour la vente de voitures de route", confirme Zak Brown. 

On l'aura compris, tout est encore à faire pour McLaren, qui demeure au stade réflexion du projet, mais affirme régulièrement sa tentation de revenir au Mans. Si tel est le cas, se posera la question d'aligner des pilotes, et la marque n'hésitera pas à faire appel à la "famille" McLaren, à laquelle appartient toujours Fernando Alonso"Fernando fait partie de la famille McLaren", rappelle Gil de Ferran, directeur sportif de McLaren. "Je pense que n'importe quelle équipe serait ravie d'avoir Fernando au volant de l'une de ses voitures, et nous n'y faisons pas exception. Nous n'avons rien finalisé de ce genre. Nous étudierons le fait d'avoir les meilleurs équipages. Ce serait génial si cela incluait des pilotes F1."

Article suivant
Mercedes F1 vs Toyota LMP1 : la comparaison technique

Article précédent

Mercedes F1 vs Toyota LMP1 : la comparaison technique

Article suivant

Toyota en tête au Mans, couac pour la Rebellion #1

Toyota en tête au Mans, couac pour la Rebellion #1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , 24 heures du Mans , WEC
Équipes McLaren Boutique
Tags endurance
Auteur Basile Davoine