McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion

McLaren continue d'évaluer ses options et envisage toujours la possibilité de s'engager en Endurance ainsi qu'aux 24 Heures du Mans à l'horizon 2021, alors que la nouvelle réglementation a été présentée en fin de semaine.

McLaren salue le règlement hypercar et poursuit sa réflexion

B.D., Le Mans - Au lendemain de l'annonce du nouveau règlement hypercar pour le WEC, qui entrera en vigueur lors de la saison 2020-2021, McLaren a désormais toutes les cartes en main pour réfléchir à une éventuelle implication. L'écurie britannique écarte toute possibilité de s'engager dès la première saison de cette nouvelle catégorie, amenée à succéder au LMP1, mais pourrait l'envisager pour la fin de ce premier exercice, avec en ligne de mire les 24 Heures du Mans 2021. Car cette échéance s'avère commune à une autre : celle de la refonte de la F1. Pour McLaren, l'occasion pourrait donc être belle, en tablant notamment sur la réduction des coûts annoncée en catégorie reine. 

Lire aussi :

"C'est bien qu'ils aient finalisé et annoncé ça [le règlement], car cela nous donne de quoi réagir", explique Zak Brown, présent dans le paddock manceau ce samedi. "Dans l'ensemble, nous sommes satisfaits par la direction prise. Nous travaillerons tous ensemble pour voir comment procéder si nous le faisons, comment le faire, quand le faire. Tout cela fait partie de l'analyse sur comment et quand nous aimerions le faire. Le plafonnement des budgets arrive en 2021 [en F1], et nous pourrions donc être prêts pour être ici au plus tôt en 2021. Il faut donc voir comment restructurer l'intégralité de l'organisation, c'est le moment opportun."

Si le choix de venir en Endurance sera intrinsèquement lié à la stratégie globale de McLaren, chaque programme conservera son indépendance, et il en va de même pour les éventuelles activités IndyCar de la marque. "Toutes nos décisions pour la compétition sont prises indépendamment les unes des autres", prévient Zak Brown. "Ça n'aurait rien à voir avec notre écurie de F1, et il faudrait mettre une équipe en place. Cela ne viendra pas perturber nos activités en F1. La F1 doit avoir du sens économiquement, ce qui n'est pas le cas actuellement, mais nous espérons que ce sera plus viable avec les budgets plafonnés. Nous ferions tout ça indépendamment, non seulement techniquement mais aussi fiscalement."

Au niveau technique, McLaren doit également étudier les possibilités, mais pencherait pour l'option permettant d'adapter une hypercar depuis un modèle de route. "Nous voulons courir avec ce que nous vendons, et utiliser la compétition comme plateforme technologique pour la vente de voitures de route", confirme Zak Brown. 

On l'aura compris, tout est encore à faire pour McLaren, qui demeure au stade réflexion du projet, mais affirme régulièrement sa tentation de revenir au Mans. Si tel est le cas, se posera la question d'aligner des pilotes, et la marque n'hésitera pas à faire appel à la "famille" McLaren, à laquelle appartient toujours Fernando Alonso"Fernando fait partie de la famille McLaren", rappelle Gil de Ferran, directeur sportif de McLaren. "Je pense que n'importe quelle équipe serait ravie d'avoir Fernando au volant de l'une de ses voitures, et nous n'y faisons pas exception. Nous n'avons rien finalisé de ce genre. Nous étudierons le fait d'avoir les meilleurs équipages. Ce serait génial si cela incluait des pilotes F1."

partages
commentaires
Mercedes F1 vs Toyota LMP1 : la comparaison technique

Article précédent

Mercedes F1 vs Toyota LMP1 : la comparaison technique

Article suivant

Toyota en tête au Mans, couac pour la Rebellion #1

Toyota en tête au Mans, couac pour la Rebellion #1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , 24 Heures du Mans , WEC
Équipes McLaren
Tags endurance
Auteur Basile Davoine
Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021