Nico Müller rejoint Peugeot et succède à Kevin Magnussen

Peugeot a pris son temps mais tient désormais le remplaçant de Kevin Magnussen pour son programme Hypercar : le Lion a jeté son dévolu sur Nico Müller.

Nico Müller rejoint Peugeot et succède à Kevin Magnussen
Charger le lecteur audio

Dernier pilote en date à quitter Audi Sport, Nico Müller s'est engagé avec Peugeot Sport et rejoint le programme Hypercar du constructeur français. Âgé de 30 ans, le pilote suisse avait annoncé hier son départ, imitant René Rast, qui va rejoindre quant à lui BMW. Un choix faisant de toute évidence suite à l'arrêt du programme LMDh initialement envisagé par la marque aux anneaux, désormais totalement concentrée sur son futur en Formule 1, officialisé pour 2026. Nico Müller avait participé au début du développement et s'était retrouvé sans issue en Endurance. 

C'est donc chez Peugeot qu'il rebondira et découvrira la catégorie reine de l'Endurance. Le constructeur français recrute ainsi le septième pilote qui manquait à son programme depuis le départ de Kevin Magnussen, qui a fait en début d'année son retour en F1. Dans un premier temps, le Lion n'a pas remplacé le Danois et a insisté sur le fait qu'il ne fallait pas se précipiter, James Rossiter étant promu pour participer aux deux premières épreuves disputées par la 9X8, en juillet à Monza et la semaine dernière à Fuji. Le Britannique va reprendre son rôle de réserviste l'an prochain, puisque Nico Müller arrive en qualité de titulaire.

"Nico est un pilote de talent avec d’impressionnants résultats dans plusieurs catégories", souligne Olivier Jansonnie, directeur technique de Peugeot. "Il a roulé en WEC, piloté une LMP2 en 2022 et montré la vitesse et la constance que le Team Peugeot TotalEnergies attend de ses pilotes. Il a un bon esprit d’équipe et il est pleinement engagé à remporter les 24h du Mans et le championnat WEC.  James Rossiter reste bien sûr notre pilote de réserve et notre pilote de test comme annoncé en 2021. Avec son expérience et sa performance démontrée, il est un élément important du développement de la 9X8, aussi bien sur la piste qu’en simulateur."

Nico Müller a débuté en karting puis a fait un parcours en monoplace avant de rouler en DTM (où il totalise huit victoires) ainsi qu'en Formule E et en Endurance. Il s'est imposé à Monaco en Formule Renault 3.5 en 2013 et a remporté les 24 Heures du Nürburgring en 2015. Il participera aux prochains essais de l'hypercar française, puis fera ses débuts en compétition la saison prochaine, alors que Peugeot sera de nouveau en lice pour la dernière manche de la saison, aux 8 Heures de Bahreïn en novembre. 

"Je suis très heureux de prendre part à cette nouvelle aventure et de participer en 2023 au programme Endurance FIA WEC du Team Peugeot TotalEnergies, j’intègre un nouveau chapitre de l’histoire de l’équipe", se réjouit le Suisse. "Rejoindre un constructeur qui a une telle histoire en Endurance et au Mans est une belle opportunité d’autant qu’avec cette nouvelle réglementation et toute la concurrence, nous allons vivre une grande aventure. Pour un pilote, c’est un rêve et un défi professionnel extrêmement excitant. J'ai commencé à suivre l'Endurance et les 24 Heures du Mans à partir de 2007, je dois dire que Peugeot me surprenait par sa faculté à réaliser des voitures toujours très efficaces."

"Au Mans, en juin 2022, lors de ma première participation, je suis allé la regarder – enfin sa maquette – qui était exposée dans le village. Elle est tellement spectaculaire ! À Monza, lors de sa première course, en juillet, j'ai pu l’observer en piste cette fois. Pour moi, comparée à la concurrence de la catégorie, c’est la plus belle des hypercars, et c’est bien une Peugeot ! Elle est parfaitement identifiable. Et surtout elle montre un potentiel incroyable comme le prouve les progrès déjà effectués à Fuji. Je suis 100% confiant en l'équipe et en ses capacités à la développer pour gagner dans le futur."

Nico Müller retrouvera chez Peugeot un autre ancien du giron Audi en la personne de Loïc Duval

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Glickenhaus ne disputera pas les 8 Heures de Bahreïn
Article précédent

Glickenhaus ne disputera pas les 8 Heures de Bahreïn

Article suivant

Natalie Robyn devient la première directrice générale de la FIA

Natalie Robyn devient la première directrice générale de la FIA