Le nombre de châssis ORECA en LMP2 n'inquiète pas l'ACO

Président de l'ACO, Pierre Fillon ne voit pas de "signification particulière" à la domination d'ORECA sur la grille LMP2 du WEC. Il clarifie également la situation d'Alpine dans la catégorie.

Le nombre de châssis ORECA en LMP2 n'inquiète pas l'ACO
#13 Rebellion Racing ORECA 07: Neel Jani, Sébastien Buemi, Stéphane Sarrazin, Nick Heidfeld
Pierre Fillon, président ACO
Rebellion Racing ORECA 07
#44 Manor Oreca 05 - Nissan: Matthew Rao, Richard Bradley, Alex Lynn
Logos de la FIA et de l'ACO
#45 Manor Oreca 05 - Nissan: Roberto Merhi, Julien Canal, Roberto Gonzalez
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi
Spyshot Alpine
#36 Signatech Alpine A460: Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi

La nouvelle réglementation du LMP2 prend effet cette saison, suite à la sélection de quatre constructeurs - ORECA, Onroak Automotive, Dallara et Riley/Multimatic - et d'une motorisation unique, fournie par Gibson Technology. À ce titre, la révélation des plateaux 2017 était légitimement très attendue la semaine dernière. À la lecture des grilles, la domination des châssis ORECA a été frappante, notamment car ils seront les seuls représentés parmi les dix concurrents de la catégorie en FIA WEC cette année.

Les châssis conçus par la structure de Hugues de Chaunac ne seront cependant pas seuls sur la grille des 24 Heures du Mans, rejoints par des Ligier et des Dallara, tout comme en ELMS, où la variété est plus prononcée. Pour Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest, cette situation n'a rien de préoccupant et il faut donner le temps à ce nouveau règlement de "se mettre en place".

"Je crois vraiment que, je ne dirais pas que c'est une coïncidence, ce n'est pas le mot, mais ça ne reflète pas tout à fait la réalité", explique-t-il à Motorsport.com. "Il se trouve que, cette année, il n'y a que des ORECA en WEC, mais si on regarde les 24 Heures du Mans ou l'ELMS, on voit qu'il y a aussi beaucoup de Ligier, il y a des Dallara. Je pense que tout ça va se mettre en place, c'est la première année, mais je ne crois pas qu'il y ait de signification particulière au fait de dire qu'il n'y ait que des ORECA en WEC."

La situation d'Alpine clarifiée… pour 2017

Sur le papier, il n'y aura en fait que huit ORECA 07 en WEC puisque deux châssis ont été renommés au nom d'Alpine A470. Un accord déjà existant ces dernières années, et qui se prolonge malgré la nouvelle réglementation. Néanmoins, la marque française est à nouveau prévenue : le jour où elle construira des voitures de série et redeviendra un constructeur à part entière, la question du respect de la réglementation se posera à nouveau.

"D'abord, Alpine, pour l'instant, ne produit pas de voitures", rappelle Pierre Fillon pour clarifier la situation actuelle. "Donc quand ils sont revenus en P2, ils ne produisaient pas de voitures et on ne pouvait pas les considérer comme un constructeur et c'est pour ça qu'on les avait admis en P2, en sachant que ça reste un châssis soit ORECA soit autre chose. Tant qu'Alpine ne produira pas de voitures, ils pourront rouler en P2. Il est évident que le jour où ils produiront des voitures, il faudra bien appliquer le règlement."

Alpine doit justement présenter son modèle de série au début du mois prochain au Salon de Genève. Celle qui pourrait être baptisée A120 pourrait alors entrer en production à la fin de l'année.

partages
commentaires
Tréluyer : "J’espère faire du GT et du Rallycross"
Article précédent

Tréluyer : "J’espère faire du GT et du Rallycross"

Article suivant

Quatre pilotes en lice pour remplacer Bruni chez Ferrari

Quatre pilotes en lice pour remplacer Bruni chez Ferrari
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021