Vers un LMP2 plus serré en 2018

En raison du grand écart de performance entre les ORECA et les prototypes des autres constructeurs LMP2, ces derniers vont être autorisés à apporter des ajustements à leurs voitures pour réduire l'écart.

Vers un LMP2 plus serré en 2018
#29 Racing Team Nederland Dallara P217 Gibson: Rubens Barrichello, Jan Lammers, Frits van Eerd
#37 DC Racing Oreca 07 Gibson: David Cheng, Alex Brundle, Tristan Gommendy
#43 Keating Motorsports Riley MK30 Gibson : Ben Keating, Jeroen Bleekemolen, Ricky Taylor
#34 Tockwith Motorsports Ligier JS P217 Gibson: Nigel Moore, Philip Hanson, Karun Chandhok
#28 TDS Racing ORECA 07-Gibson: Francois Perrodo, Matthieu Vaxiviere, Emmanuel Collard
#47 Villorba Corse Dallara P217 Gibson: Roberto Lacorte, Giorgio Sernagiotto, Andrea Belicchi

Le gouffre qui séparait ORECA des Dallara, Ligier et autres Riley était apparent lors des 24 Heures du Mans, où le constructeur fondé par Hughes de Chaunac monopolisait le top 13 de la catégorie, près de quatre secondes devant tout autre prototype.

Lors des autres manches du WEC, à de rares exceptions près, les trois autres marques sont tout simplement absentes de la compétition. Quant à l'ELMS, ce sont les ORECA qui le dominent, malgré une concurrence plus féroce des Dallara et des Ligier.

C'est donc logiquement que l'ACO et la FIA ont proposé "un panel de modifications" à Dallara, Onroak (pour les Ligier) et Riley sur leurs deux kits aérodynamiques en vue de 2018. Le but est que ces trois constructeurs puissent rattraper leur retard sur ORECA sans toutefois prendre l'avantage artificiellement.

L'ACO précise dans son communiqué de presse que "ces évolutions ne devront pas impacter financièrement les teams et seront intégralement prises en charge par les fabricants de châssis".

Cela devrait permettre à la catégorie LMP2 d'être encore plus disputée la saison prochaine, alors qu'elle comptait pas moins de 25 engagés pour l'édition 2017 des 24 Heures du Mans.

 
partages
commentaires
Pas de consignes chez Porsche à Fuji, à une condition...

Article précédent

Pas de consignes chez Porsche à Fuji, à une condition...

Article suivant

Drapeau rouge en raison du brouillard à Fuji

Drapeau rouge en raison du brouillard à Fuji
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021