Perrinn rejoindra le WEC l'an prochain avec son prototype LMP1

Le constructeur britannique de voitures de course Perrinn sera sur la grille du WEC la saison prochaine avec son châssis LMP1 privé.

Perrinn rejoindra le WEC l'an prochain avec son prototype LMP1
Perrinn Limited myLMP1
Perrinn Limited myLMP1
Perrinn Limited myLMP1
Perrinn Limited myLMP1
Perrinn Limited myLMP1
PERRINN LMP1
PERRINN LMP1

La société basée dans le Yorkshire, qui a annoncé ses plans de construction d'une voiture de LMP1 en 2013, a révélé qu'elle avait vendu deux exemplaires de son dernier modèle.

L'identité de l'équipe ayant acheté les voitures et le moteur qui les équipera devrait être annoncé peu avant les 24 Heures du Mans du mois prochain.

Les travaux de design ont déjà été bouclés sur la voiture, dont le montant s'élève à 1,4 million d'euros, ainsi que des simulations de crash.

Perrinn a rejoint la structure russe du BR Engineering, qui travaille en collaboration avec Dallara, ainsi que le constructeur britannique Ginetta Cars, qui ont également annoncé des projets en LMP1 pour la saison prochaine.

Nicolas Perrinn, le fondateur de la marque, qui a travaillé avec l'écurie Williams F1 en tant qu'aérodynamicien et ingénieur de piste, a confié à Motorsport.com que l'intérêt d'un client potentiel en début d'année l'a conduit à reprendre son projet.

"Nous avions clôt le projet car le marché était trop réduit, mais un soutien accru ainsi qu'une certaine stabilité des règles de la part de la FIA et de l'Automobile Club de l'Ouest, mais également des programmes d'autres constructeurs, ont fait que nous avons eu beaucoup de discussions avec des équipes qui cherchaient davantage de libertés que la nouvelle catégorie LMP2", a-t-il indiqué. "Le marché a changé et les clients sont venus vers nous, ce qui nous a permis de redémarrer à nouveau."

Perrin a expliqué qu'il a passé "les derniers mois à mettre à jour le design" et que la voiture devrait effectuer ses premiers tours de roue en décembre.

Il a révélé que la construction de la voiture serait concentrée au sein d'un centre d'ingénierie encore non dévoilé, dans le Northamptonshire.

D'autres LMP1 prêtes à construire

Selon Perrin, les locaux auraient la capacité pour l'assemblage d'autres voitures pouvant être terminées dans les délai pour 2018.

"Le programme a progressé très rapidement, au point que nous aurons deux voitures et suffisamment de pièces pour construire une autre voiture dans les six mois", poursuit-il. "Nous nous sommes assurés d'avoir la capacité d'en faire d'autres, si d'autres discussions se développent."

Les dessins de la Perrinn LMP1 originale étaient consultables gratuitement, et Perrin a expliqué que l'open source était un élément que le programme conservera une fois que les voitures seront livrées.

"Cela donnera une autre dimension au programme et nous aidera à développer la voiture pour y gagner un avantage", conclut-il.

partages
commentaires
Chronique Tristan Gommendy - De la baston à très, très haut niveau !
Article précédent

Chronique Tristan Gommendy - De la baston à très, très haut niveau !

Article suivant

Kubica en test sur la LMP2 du SMP Racing

Kubica en test sur la LMP2 du SMP Racing
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021