Peugeot "loin de ce qu'il fallait" pour entrer dans le top 10

Peugeot n'avait pas le rythme pour jouer les premières places en qualifications aux 6 Heures d'Imola selon Jean-Éric Vergne, qui peine à expliquer le retard du constructeur français.

#94 Peugeot Totalenergies Peugeot 9X8: Paul Di Resta, Loic Duval, Stoffel Vandoorne

Photo de: JEP / Motorsport Images

La première séance de qualifications a été difficile pour la nouvelle version de la Peugeot 9X8. Après les promesses montrées à Losail avec l'ancienne version du prototype, le Lion a glissé dans la hiérarchie à Imola. La mieux placée des Peugeot sur la grille sera la #94, qualifiée en 14e position par Stoffel Vandoorne, à 1"455 de la tête, tandis que Jean-Éric Vergne n'a pas pu faire mieux que la 15e place, 0"097 derrière son coéquipier.

La première partie des qualifications a été troublée par un drapeau rouge mais Vergne n'en fait pas une excuse et pense que même si la 9X8 avait un meilleur chrono dans le ventre, elle n'avait pas le niveau pour atteindre les dix premières places et participer à l'Hyperpole.

"L'équipe a fait un très bon travail et nous avons tiré le meilleur de la voiture", a déclaré le Français à Motorsport.com. "Sans le drapeau rouge, on aurait pu gagner deux ou trois dixièmes, mais loin de ce qu'il fallait pour être en Hyperpole."

"C'est le genre de moment où on descend de la voiture et où on se gratte la tête en cherchant ce que l'on peut améliorer pour être plus rapide. L'équilibre de la voiture était bon, l'équipe a fait un bon travail tout le week-end pour me donner une bonne voiture en qualifications, je me sentais très bien en termes de pilotage."

#93 Peugeot Totalenergies Peugeot 9X8: Mikkel Jensen, Nico Muller, Jean-Eric Vergne

La Peugeot #93 de Mikkel Jensen, Nico Muller et Jean-Éric Vergne

Photo de: JEP / Motorsport Images

Le retard de Peugeot s'explique peut-être par une Balance of Performance jugée "dure" par Olivier Jansonie, la 9X8 révisée ayant vu son poids augmenté de 31 kg et sa puissance abaissée de 10 kW (14 cv) par rapport au modèle aligné au Qatar.

Vergne ne veut pas songer à cet élément en course et espère surtout un sans-faute pour continuer à engranger de l'expérience : "Quelles que soient les performances, il faudra finir la course et dire que nous avons tout bien fait, faire les bons choix, avoir une bonne stratégie pour les arrêts, et qu'en tant que pilotes, qu'on ne fasse pas d'erreurs, qu'on soit bons dans la gestion des pneus et agressifs quand il le faudra."

"Il faut prendre cette course très au sérieux parce que le jour où l'on aura la voiture pour gagner, on devra être prêts et on devra être parfaits. Il faudra essayer de faire la course parfaite demain, quelle que soit la place finale."

Propos recueillis par Gary Watkins

Lire aussi :

VIDÉO - Peugeot dévoile la nouvelle 9X8 avec un aileron arrière

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Triplé Ferrari en qualifications à Imola, les Peugeot hors du top 10
Article suivant "Le Monaco de l'Endurance" : le "chaos" est attendu à Imola

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France