Peugeot rassure : le projet Le Mans continue "tel qu'il est lancé"

La direction de Peugeot Sport a insisté sur l'incidence très minime qu'aura le retrait de Rebellion Racing de la compétition automobile.

Peugeot rassure : le projet Le Mans continue "tel qu'il est lancé"

L'annonce du retrait complet et définitif de Rebellion Racing du sport automobile, survenue ce jeudi, a surpris. Elle a aussi suscité des interrogations sur le programme de Peugeot Sport, qui prépare son retour en Endurance à l'horizon 2022. Le constructeur français les a néanmoins vite écartées, précisant que ses plans n'étaient pas remis en question et que ses préparatifs n'étaient pas altérés. L'occasion était toute trouvée de mieux comprendre en quoi aurait consisté le partenariat entre le Lion et la structure suisse, ce qui a permis de rassurer quant à la tenue du projet. 

Lire aussi :

Contacté par Motorsport.com, Jean-Marc Finot est on ne peut plus clair. "On continue sur le programme tel qu'il est lancé", insiste le directeur de Peugeot Motorsport. "Dans le cadre du partenariat avec Rebellion, on avait prévu qu'ils assurent la maîtrise d'œuvre de l'exploitation et du sportif. C'est une maîtrise d'œuvre que l'on reprend donc au compte de Peugeot Sport. La maîtrise d'œuvre du programme sera sous la responsabilité complète de Peugeot Sport, c'est le changement essentiel."

L'intervention de Rebellion en termes d'activités opérationnelles n'aurait commencé qu'au "moment où l'on arrive en course, c'est-à-dire à l'horizon 2022". Surtout, il faut bien comprendre que la participation de l'équipe suisse était attendue uniquement sur le plan de l'exploitation en piste, avec le renfort de son équipe de course. "Aujourd'hui, dans l'activité de mise en projet, c’est-à-dire le développement technique, il n'y a aucune participation de Rebellion dans le programme", précise Jean-Marc Finot.

Par ailleurs, le retrait de Rebellion et le fait de rendre caduque le partenariat officialisé en décembre n'aura pas d'effet néfaste sur les moyens économiques engagés par Peugeot pour son retour en Endurance : "On garde l'écoulement budgétaire tel que prévu et ça n'a pas d'incidence avec l'engagement de la marque Peugeot et l'apport de nos partenaires, principalement Total"

Aujourd'hui, Peugeot est toujours dans la phase de "mise en projet" et se concentre sur le développement technique de sa future Hypercar. Les temps de passage sont conformes à ceux annoncés en fin d'année dernière, avec une première apparition en piste prévue l'année prochaine. "La voiture va commencer à rouler à l'horizon des congés ou de l'automne 2021", confirme Jean-Marc Finot.

partages
commentaires
Ferrari gagne en appel et récupère sa victoire de Shanghai

Article précédent

Ferrari gagne en appel et récupère sa victoire de Shanghai

Article suivant

Lamborghini admet que le règlement LMDh "change la donne"

Lamborghini admet que le règlement LMDh "change la donne"
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021