WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
66 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
164 jours

Peugeot rassure : le projet Le Mans continue "tel qu'il est lancé"

partages
commentaires
Peugeot rassure : le projet Le Mans continue "tel qu'il est lancé"
Par :
13 févr. 2020 à 15:53

La direction de Peugeot Sport a insisté sur l'incidence très minime qu'aura le retrait de Rebellion Racing de la compétition automobile.

L'annonce du retrait complet et définitif de Rebellion Racing du sport automobile, survenue ce jeudi, a surpris. Elle a aussi suscité des interrogations sur le programme de Peugeot Sport, qui prépare son retour en Endurance à l'horizon 2022. Le constructeur français les a néanmoins vite écartées, précisant que ses plans n'étaient pas remis en question et que ses préparatifs n'étaient pas altérés. L'occasion était toute trouvée de mieux comprendre en quoi aurait consisté le partenariat entre le Lion et la structure suisse, ce qui a permis de rassurer quant à la tenue du projet. 

Lire aussi :

Contacté par Motorsport.com, Jean-Marc Finot est on ne peut plus clair. "On continue sur le programme tel qu'il est lancé", insiste le directeur de Peugeot Motorsport. "Dans le cadre du partenariat avec Rebellion, on avait prévu qu'ils assurent la maîtrise d'œuvre de l'exploitation et du sportif. C'est une maîtrise d'œuvre que l'on reprend donc au compte de Peugeot Sport. La maîtrise d'œuvre du programme sera sous la responsabilité complète de Peugeot Sport, c'est le changement essentiel."

L'intervention de Rebellion en termes d'activités opérationnelles n'aurait commencé qu'au "moment où l'on arrive en course, c'est-à-dire à l'horizon 2022". Surtout, il faut bien comprendre que la participation de l'équipe suisse était attendue uniquement sur le plan de l'exploitation en piste, avec le renfort de son équipe de course. "Aujourd'hui, dans l'activité de mise en projet, c’est-à-dire le développement technique, il n'y a aucune participation de Rebellion dans le programme", précise Jean-Marc Finot.

Par ailleurs, le retrait de Rebellion et le fait de rendre caduque le partenariat officialisé en décembre n'aura pas d'effet néfaste sur les moyens économiques engagés par Peugeot pour son retour en Endurance : "On garde l'écoulement budgétaire tel que prévu et ça n'a pas d'incidence avec l'engagement de la marque Peugeot et l'apport de nos partenaires, principalement Total"

Aujourd'hui, Peugeot est toujours dans la phase de "mise en projet" et se concentre sur le développement technique de sa future Hypercar. Les temps de passage sont conformes à ceux annoncés en fin d'année dernière, avec une première apparition en piste prévue l'année prochaine. "La voiture va commencer à rouler à l'horizon des congés ou de l'automne 2021", confirme Jean-Marc Finot.

Voir aussi :

Article suivant
Ferrari gagne en appel et récupère sa victoire de Shanghai

Article précédent

Ferrari gagne en appel et récupère sa victoire de Shanghai

Article suivant

Lamborghini admet que le règlement LMDh "change la donne"

Lamborghini admet que le règlement LMDh "change la donne"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC
Équipes Peugeot Sport
Auteur Basile Davoine