Le retour de Peugeot résiste à la crise : c'est du sérieux !
Prime
WEC Analyse

Le retour de Peugeot résiste à la crise : c'est du sérieux !

Par :

Lorsque la pandémie mondiale de COVID-19 s'est déclenchée, cela aurait pu fournir à Peugeot l'excuse parfaite pour revenir sur ses intentions de retour aux 24 Heures du Mans en 2022. Ça n'a pas été le cas, ce qui révèle à la fois le goût d'inachevé du constructeur en Endurance ainsi que les opportunités offertes par la réglementation Hypercar.

Il y a un an, lorsque Peugeot a annoncé son retour aux 24 Heures du Mans à l'horizon 2022, le monde était bien différent de celui d'aujourd'hui. La crise du coronavirus et ses effets collatéraux sur l'économie mondiale auraient donné la justification parfaite à un rétropédalage quelques mois plus tard, mais au lieu de ça, le constructeur français a confirmé son arrivée future en choisissant la voie de la catégorie Le Mans Hypercar.

Début 2012, quand Peugeot a brutalement décidé de mettre fin à son programme LMP1, la nouvelle a fait l'effet d'un choc pour le monde de l'Endurance. Nous étions alors à l'aube de la naissance du Championnat du monde FIA WEC et la discipline perdait l'un de ses deux constructeurs majeurs, forçant Toyota à accélérer ses plans pour venir concurrencer Audi. Peugeot n'était revenu aux 24 Heures du Mans que quelques années auparavant, pour l'édition 2007, dans l'espoir de renouer avec le succès déjà rencontré par la 905 au début des années 90. Avec son spectaculaire prototype 908 HDi FAP et son moteur V12 bi-turbo, le constructeur français y est parvenu en 2009.

partages
commentaires
Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Équipages LMP2 : imbroglio autour des nouvelles règles

Article précédent

Équipages LMP2 : imbroglio autour des nouvelles règles

Article suivant

L'ACO contraint à des mesures d'économie face au COVID-19

L'ACO contraint à des mesures d'économie face au COVID-19
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC
Équipes Peugeot Sport
Auteur Filip Cleeren