Porsche fier d'avoir fait basculer la saison après Le Mans

Dimanche dernier, Porsche a fait main basse sur un troisième sacre mondial consécutif, aussi bien au championnat constructeurs que pilotes.

Porsche fier d'avoir fait basculer la saison après Le Mans
Brendon Hartley, Porsche Team, Fritz Enzinger, patron de Porsche Team fêtent les titres
Podium : les deuxièmes, Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Neel Jani, Porsche Team, Timo Bernhard, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Podium : les deuxièmes, Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley, Porsche Team
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
Timo Bernhard, Porsche Team
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Sébastien Buemi, Anthony Davidson, Kazuki Nakajima

Pour Brendon Hartley et Timo Bernhard, il s'agit de la deuxième couronne mondiale, tandis qu'Earl Bamber a inscrit son nom au palmarès après avoir remplacé cette année Mark Webber à leurs côtés.

Le début de saison avait été à l'avantage de Toyota, vainqueur à Silverstone puis Spa-Francorchamps, mais tout a changé après les 24 Heures du Mans. Toyota semblait bien parti pour s'imposer dans la Sarthe, avant des ennuis de fiabilité qui ont de nouveau coûté cher, mais la classique mancelle reste de toute manière très à part pour se lancer dans des considérations hypothétiques.

En revanche, la décision prise par Porsche de repousser l'introduction de son kit aéro à fort appui pour la deuxième partie de saison, à compter des 6 Heures du Nürburgring, s'est avérée payante, avec à la clé une domination sans partage sur trois manches qui a permis de bâtir ce troisième sacre.

"Partager un deuxième titre mondial avec Timo, et un premier avec Earl, avec qui j'ai grandi, c'est une histoire incroyable, c'est exceptionnel d'être à nouveau Champion du monde", souligne un Brendon Hartley qui va à nouveau sauter dans le baquet d'une F1 chez Toro Rosso en fin de semaine. "Je remercie énormément Porsche, comme Earl l'a dit, ils ont vraiment progressé après Le Mans."

Ce constat en effet partagé par Earl Bamber l'est aussi par Timo Bernhard, qui insiste sur la manière dont la saison de Porsche, qui va quitter le LMP1 dans deux semaines, a pris une autre tournure. "C'était incroyable de voir comment tout le monde s'est battu pour faire en sorte d'avoir des voitures de retour dans le rythme après Le Mans, et de signer la série de victoires que nous avons connue", confie le pilote allemand. "C'était incroyable, ils ont fait basculer la saison."

Pour le management de Porsche, avoir assuré ces deux titres mondiaux avant la dernière manche du FIA WEC à Bahreïn est une "grande libération", avec également le sentiment du devoir accompli avant de quitter la catégorie.

"C'est une histoire sensationnelle de remporter tous ces titres et toutes ces courses durant trois années consécutives", rappelle Andreas Seidl, team principal. "C'était une grande libération, pas seulement pour moi mais pour toute l'équipe, que nous ayons pu sceller le sort des deux championnats à une course de la fin."

"Ça n'a pas été facile le mois dernier, particulièrement avec l'annonce de l'arrêt de notre programme à la fin de la saison, de garder tout le monde concentré. En même temps, avec cette avance de points que nous avions construite, on ne voit que ce qui peut mal tourner, et on ne voit pas ses propres forces. Je suis donc très heureux que ça ait fonctionné. Nous sommes revenus en force après Le Mans et ça a payé."

partages
commentaires
Alonso pourrait tester une Toyota LMP1 dès la fin du mois

Article précédent

Alonso pourrait tester une Toyota LMP1 dès la fin du mois

Article suivant

La liste des pilotes invités aux Rookie Tests s'allonge

La liste des pilotes invités aux Rookie Tests s'allonge
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021