Porsche frappe encore en GTE

Tout comme lors de la course précédente sur le Nürburgring, Porsche a complété son succès en prototype par une victoire en catégorie GTE-Pro à Austin, grâce à la 911 RSR de Richard Lietz et Michael Christensen.

Porsche frappe encore en GTE
Podium GTE Pro : les vainqueurs Richard Lietz, Michael Christensen, Porsche Team, les deuxièmes, Frédéric Makowiecki, Patrick Pilet, Porsche Team, les troisièmes, Davide Rigon, James Calado, AF Corse
#91 Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen
#92 Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR : Frédéric Makowiecki, Patrick Pilet
#91 Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR : Richard Lietz, Michael Christensen
#91 Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR : Richard Lietz, Michael Christensen
#91 Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Michael Christensen

C’est donc un nouveau carton plein pour le constructeur de Weissach, qui signe même le doublé en GTE-Pro grâce à la seconde place décrochée par la seconde 911 RSR officielle des Français Frédéric Makowiecki et Patrick Pilet.

C’est la Porsche 911 RSR n°92 de Makowiecki qui s’était portée en tête la première, suivie de près par la n°91 de Lietz. Les deux voitures allaient occuper la tête de la course durant les six heures de l’épreuve, échangeant leurs positions à plusieurs reprises. Au final, Richard Lietz et Michael Christensen décrochaient une nouvelle victoire après le Nürburgring, Lietz en profitant pour accroitre son avance au classement du championnat pilote, alors que le Porsche Team Manthey occupe désormais le premier rang au classement par équipe.

"Ce fut une course excitante, et un bel avantage au championnat", se réjouissait Richard Lietz après la course. "Il n’y a qu’un mot pour cela : parfait. Dès le départ,  notre 911 RSR était rapide et régulière, même sous des températures très élevées. Nous avons su exploiter de l’avantage acquis lors de notre travail en essais libres et en qualifications, et nous avons pu distancer nos rivaux. Même durant la nuit, avec des pneus tendres, les gommes fonctionnaient parfaitement. Cette journée fut un gros effort d’équipe. Je suis fier de faire partie de Porsche, et de cette équipe".

Patrick Pilet le marathonien

A nouveau deuxièmes derrière leurs équipiers, les Français Frédéric Makowiecki et Patrick Pilet se réjouissaient tous les deux de ce résultat. Un week-end plein pour Pilet, qui venait d’accrocher la troisième place en compagnie de Nick Tandy sur la 911 RSR de l’équipe Porsche North America à l’issue de l’épreuve comptant pour le TUSCC, à Austin également.

"Je vais vraiment bien dormir cette nuit", soufflait Pilet. "Disputer deux courses longue distance en une journée n’était pas facile, surtout avec ces températures élevées. Mais cela valait la peine, avec ce fabuleux résultat d’équipe. Ce fut un week-end parfait pour Porsche".

En GTE-Am, la 911 RSR du Abu Dhabi Proton Racing, menée par Earl Bamber, Christian Ried et Khaled Al Qubaisi, a décroché la deuxième place. Bamber, vainqueur des 24 Heures du Mans cette année (avec Nico Hulkenberg et Nick Tandy), était lui aussi en lice en TUSCC quelques heures plus tôt.

partages
commentaires
Webber excité par la lutte pour le titre mondial

Article précédent

Webber excité par la lutte pour le titre mondial

Article suivant

Porsche attend encore pour Hülkenberg

Porsche attend encore pour Hülkenberg
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021